NOUVELLES

Japon: création d'une Bourse d'échange de données massives ou "big data" (presse)

16/04/2014 07:55 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Une Bourse d'échange de données sur les consommateurs sera bientôt créée au Japon avec 30 sociétés au départ et l'ambition d'en regrouper 300 plus tard, afin de mieux exploiter les combinaisons et analyses de données massives touchant notamment les consommateurs, ce que l'on appelle généralement "big data".

Cet organisme verra le jour en mai, a indiqué le quotidien économique Nikkei.

Les citoyens et consommateurs laissent de plein gré ou à leur insu de très nombreuses données au fil de toutes leurs activités: historique d'achats dans les commerces ou d'usage des transports en commun, contributions en ligne, etc.

Ces informations peuvent être utilisées directement par les sociétés qui les récoltent mais aussi être regroupées avec d'autres pour constituer un ensemble offrant plus de possibilités d'offres de services ou de publicités plus pertinentes.

L'exploitation de ces données est considérée comme pouvant générer un énorme marché pour le Japon, dans les domaines de la gestion des ressources énergétiques, des transports, de la médecine, de l'agriculture, du commerce ou encore de la publicité ou des loisirs.

Toutefois, il faut des règles, car "big data" évoque pour beaucoup "big brother".

Comme l'indiquait récemment le patron du groupe de télécommunications SoftBank, "il faut garantir la sécurité et la tranquillité des utilisateurs tout en promouvant l'usage à bon escient des données, qu'elles soient géographiques, personnelles, qu'elles émanent des réseaux sociaux, de caméras de sécurité, d'ordinateurs, de smartphones ou encore de capteurs divers".

Le "Consortium d'échange de données" à naître est censé offrir ces garanties en présentant un mode de fonctionnement transparent pour les utilisateurs et en bénéficiant des conseils d'avocats, à l'opposé des transactions secrètes de données entre entreprises qui tendent à entraîner des levées de boucliers de consommateurs craignant qu'on ne fouillent en cachette dans leur vie privée.

Le concept de "big data", plus développé aux Etats-Unis qu'il ne l'est encore au Japon, ne concerne pas seulement le commerce ou les services réels ou en ligne, mais aussi les organismes publics et autorités, par exemple pour mieux gérer les mouvements de foule et de véhicules lors des catastrophes naturelles en exploitant des données éparses sur la localisation des individus et leurs mouvements en diverses circonstances.

kap/glr

PLUS:hp