NOUVELLES

France: le mafieux napolitain Lo Russo emprisonné en France avant son extradition

16/04/2014 12:41 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Le chef mafieux napolitain Antonio Lo Russo arrêté mardi en France a été emprisonné mercredi en attendant d'être remis avant fin avril aux autorités italiennes, ont annoncé la gendarmerie et le parquet.

Arrêté mardi soir à Nice, sur la côte d'Azur, le chef mafieux a été présenté à un procureur d'Aix-en-Provence qui a décidé son placement en détention à la maison d'arrêt de Luynes (sud-est). Jeudi matin, une audience judiciaire statuera sur sa remise aux autorités italiennes, a indiqué Solange Legras, avocate générale à la cour d'appel d'Aix, lors d'une conférence de presse.

S'agissant d'un mandat d'arrêt européen, la justice française n'a pas à examiner le bien-fondé de la demande de l'Italie. L'audience de jeudi revêtant un caractère surtout formel, devrait conduire à l'extradition des deux hommes vers l'Italie "dans un délai maximal de 10 jours", selon Mme Legras.

Sous le coup d'une condamnation à 20 ans de prison pour association mafieuse et constitution de bande organisée ayant pour but le trafic de drogue, Lo Russo, un Italien de 33 ans, en fuite depuis quatre ans, faisait l'objet d'un mandat d'arrêt européen délivré en février 2011, selon la gendarmerie. Son père, considéré comme l'un des parrains, est incarcéré depuis 2007, a indiqué Mme Legras.

Considéré comme "le chef actuel du clan le plus puissant de la Camorra napolitaine", Lo Russo était l'un des 100 criminels les plus recherchés d'Italie.

Arrêté en même temps que lui, son cousin âgé de 23 ans, Carlo Lo Russo, également recherché par les Italiens pour tentative d'homicide en mars dernier (et non homicide comme indiqué par erreur dans un premier temps), a lui aussi été déféré mercredi après-midi au parquet général.

Un troisième Italien, interpellé avec eux, "sera entendu en qualité de témoin", ont ajouté les gendarmes.

Mme Legras a salué "un travail mené de main de maître" et "minutieusement préparé" par les gendarmes français, en coordination avec les carabiniers de la direction anti-mafia de Naples.

L'interpellation des trois Italiens, qui n'étaient pas armés, dans un café-restaurant de Nice a eu lieu "dans le calme, en raison de l'effet de surprise et dans des conditions de sécurité respectées", a précisé le colonel de gendarmerie Sylvain Noyau.

Une vingtaine d'hommes ont été mobilisés pour cette arrestation, mais une soixantaine travaillaient sur cette opération depuis environ trois semaines, à la suite d'une information des carabiniers. M. Noyau a affirmé que les enquêteurs n'ont pas connaissance "de liens avec le milieu local".

Le clan Lo Russo, soupçonné d'"extorsion de fonds, tenue de maisons de jeux, trafic de drogue et meurtres", a été l'un des protagonistes ces dernières années des guerres entre clans du quartier pauvre de Scampia, à Naples, pour le contrôle du trafic de stupéfiants.

Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a "chaleureusement félicité", dans un communiqué, les forces de l'ordre "pour ce coup sévère porté au crime organisé".

anb-rl/bbm/nou/rhl

PLUS:hp