NOUVELLES

Vol MH370 : l'océan trop profond pour le robot sous-marin

15/04/2014 02:54 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

Le robot sous-marin dépêché par les États-Unis pour aider à la localisation du Boeing disparu de Malaysia Airlines a vu sa première mission tourner court après avoir atteint la profondeur maximale de 4500 mètres, a annoncé mardi l'agence australienne qui coordonne les recherches.

Le Boeing 777 (vol MH370) de la compagnie malaisienne a disparu le 8 mars peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin avec à son bord 227 passagers et 12 membres d'équipage.

L'épave repose, semble-t-il, au fond de l'océan Indien, à 1550 km environ au nord-ouest de la ville australienne de Perth. Les secours ont pu établir cette position grâce à quatre signaux sonores qui, estiment-ils, émanaient des boîtes noires de l'appareil.

L'autonomie des batteries des enregistreurs de vol étant d'environ 30 jours et aucun signal n'ayant plus été capté depuis une semaine, les secours australiens ont décidé lundi d'envoyer le robot « Bluefin-21 » explorer les fonds marins en espérant que son sonar et ses caméras permettraient de localiser l'épave.

« Après six heures de mission, Bluefin-21 a dépassé sa limite de profondeur d'action de 4500 mètres et son système de sécurité intégré l'a fait remonter à la surface », a indiqué l'agence australienne.

« Les six heures de données recueillies par le véhicule autonome sont en cours d'extraction et d'exploitation », a-t-elle ajouté.

Le robot devait initialement passer 16 heures au fond de l'océan Indien, après deux heures de descente.

L'an dernier, son sonar sophistiqué et ses caméras fonctionnant avec une faible lumière avaient permis de retrouver l'épave d'un chasseur F-15 qui s'était écrasé au large des côtes japonaises.

PLUS:rc