NOUVELLES

Saint-Raymond durement touchée par les inondations

15/04/2014 09:24 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Les autorités vont faire le point ce matin sur la situation à Saint-Raymond dans Portneuf, où la rivière Sainte-Anne déborde depuis mardi en fin de journée. Le niveau de la rivière atteint le pont et continue de grimper.

Une centaine de personnes âgées de la Résidence Estacade ont été évacuées et certains ont passé la nuit dans une salle communautaire de la municipalité. Les autorités sont toujours en état d'urgence.

Le Casse-Croûte Ti-Oui fait partie des endroits inondés et plusieurs autres commerçants craignent de revivre le cauchemar de 2012, alors que le secteur avait été inondé deux fois et que 700 citoyens avaient dû quitter leur logis.

Guy Ouellet, propriétaire d'Intersport suit la situation de très près, lui qui a vu son commerce inondé il y a deux ans.

« Depuis que je suis propriétaire, c'est la deuxième fois. Il y a deux ans, c'était arrivé, sauf que ça avait décollé plus vite », se rappelle-t-il.

Il espère qu'avec les températures froides prévues dans les prochains jours, la situation se calmera pour lui et ses voisins de l'autre côté de la rivière qui sont habituellement plus touchés par des inondations.

« Je pense qu'avec le froid, ça risque de nous aider. [...] Je n'ai jamais vu que ça s'est rendu dans le centre-ville. Je souhaite que l'autre bord, ça s'en aille pour eux autres. »

Jaune, Lorette et Jacques-Cartier surveillées

Ailleurs dans la région, la Sécurité civile prévoit des débordements de la rivière Lorette, à Québec. Ses conseillers ont aussi remarqué une hausse du niveau d'eau de la rivière Jaune à Lac-Beauport. 

Selon la directrice régionale de la Sécurité civile de Chaudière-Appalaches et de la Capitale-Nationale, France-Sylvie Loisel, la situation devrait s'améliorer dès demain matin pour les cours d'eau à moins fort débit, mais cela prendra plus de temps pour les cours d'eau majeurs. « Les rivières qui connaissent des débits importants, ça ira jusqu'à demain midi. Les plus petits, c'est surtout ce soir », a-t-elle fait savoir.

Les températures hivernales devraient ralentir le débit des cours d'eau et « la crue devrait reprendre son rythme de crue printanière lentement après », souhaite-t-elle.

PLUS:rc