NOUVELLES

Les «playoffs» expliqués à mon ami français

15/04/2014 01:40 EDT | Actualisé 15/04/2014 02:50 EDT
Richard Wolowicz via Getty Images
MONTREAL, QC - APRIL 12: Carey Price #31 of the Montreal Canadiens makes a pad save on the puck during the NHL game against the New York Rangers at the Bell Centre on April 12, 2014 in Montreal, Quebec, Canada. The Canadiens defeated the Rangers 1-0 in overtime. (Photo by Richard Wolowicz/Getty Images)

Vous vous souviendrez que cet hiver nous avons aidé notre collègue français à parfaire sa culture cinématographique québécoise. Avec l'arrivée des séries éliminatoires, voici, cher collègue, un petit lexique de survie au «playoffs», comme tu dis.

Ça sent la coupe!: personne ne croit vraiment qu'on va gagner la coupe Stanley cette année, mais on aime y croire. Enfin, le rédacteur en chef de NHL.com croit que le Canadien va terminer la saison victorieux. Mais que connaît-il au hockey?

La barbe: on sait, Movember, c'est en novembre. Mais, un jour, quelqu'un a cru que se raser porterait malheur à son équipe préférée. Console-toi, certains croient qu'il ne faut pas changer de caleçon!

Les glorieux: surnom donné aux Canadiens de Montréal. Il faut dire qu'ils ont remporté 24 coupes Stanley au cours de leur histoire. La dernière conquête de la «coupe», toutefois, remonte à 1993.

Go Habs Go!: c'est un peu notre «Allez les bleus» à nous. Le mot «Habs» vient de «habitants», le surnom donné à l'époque par les anglos aux Canadiens français. Oui, c'est chic.

«C'est comme au foot»: non, ce n'est pas comme au foot, point.

Traductions: palet = rondelle; crosse = bâton; pastis = bière

Le sexe: plusieurs Québécoises se plaignent que, pendant les séries éliminatoires, leur vie sexuelle dépend des victoires et des défaites du Canadien. Alors, espérons que le Canadien l'emporte en quatre matchs!

Le but d'Alain Côté: si tu es à Québec, LE BUT D'ALAIN CÔTÉ ÉTAIT BON! Si tu es ailleurs... bah, ailleurs on est passé à autre chose depuis longtemps.