NOUVELLES

La Cour suprême indienne reconnaît l'existence d'un troisième genre

15/04/2014 10:34 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Après l'Australie, la justice indienne reconnaît la communauté transgenre comme étant un troisième genre.

Ce « n'est pas une question sociale ou médicale, mais une question de droits de l'homme », a précisé mardi la Cour suprême.

Cette décision a été bien accueillie par les groupes de défense des droits de l'homme, qui font état de plusieurs centaines de milliers de transgenres en Inde.

Les membres de cette communauté, non reconnue par les lois, sont victimes de discriminations et de mauvais traitements. Ils sont également forcés à se prostituer.

La Cour suprême, qui avait été saisie par un groupe réclamant l'égalité des droits pour les transgenres, a reconnu que cette communauté était un groupe marginalisé.

Les juges ont demandé aux autorités de mettre en place des politiques pour améliorer leur situation socio-économique.

La décision du plus haut tribunal du pays intervient durant les élections législatives, qui dure cinq semaines et conforte les groupes de défense des droits de l'homme, qui espèrent que le nouveau Parlement abrogera la loi contre l'homosexualité.

Début avril, l'Australie admettait le statut du genre « neutre » dans les registres de l'État civil.  Là aussi, c'est la plus haute cour de justice qui a rendu une décision unanime sur l'existence juridique d'un troisième sexe, en plus des sexes masculin et féminin.

PLUS:rc