NOUVELLES

Haïti: un rassemblement de l'opposition dispersé suite à des violences

15/04/2014 03:12 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Une manifestation organisée mardi par des partis de l'opposition a été dispersée par la police après des incidents violents aux abords du palais présidentiel, a constaté un photographe de l'AFP.

Des tirs nourris ont été entendus lorsque plusieurs centaines de manifestants, qui tentaient de franchir des barrages érigées à proximité du palais présidentiel, ont été repoussés par la police qui a fait usage de grenades lacrymogènes.

"Encore une fois, la police a montré qu'elle était du côté du pouvoir en utilisant la force contre une manifestation pacifique", s'est plaint un manifestant venu d'un quartier pauvre de la capitale, qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat.

"Nous avons faim, il n'y a pas de travail pour les jeunes", a-t-il lancé.

Des jeunes militants du parti au pouvoir ont attaqué les manifestants avec des jets de pierres, selon un dirigeant de l'opposition.

"Nous exigeons le départ du président Michel Martelly, qui fait une mauvaise gestion des ressources du pays. La communauté internationale doit rester en dehors des affaires haïtiennes", a fait valoir Rony Thimoté, un des organisateurs de la manifestation.

Des chefs de partis politiques de l'opposition ont pris part à la manifestation, soutenue par plusieurs formations politiques qui exigent de nouvelles élections.

"Nous réclamons le départ de Martelly et la tenue d'élections générales anticipées dans le pays", a déclaré à l'AFP l'ancien sénateur Turned Delpé.

Le dirigeant politique, qui se trouve à la tête du Mouvement patriotique de l'opposition démocratique (Mopod), a annoncé de nouveaux rassemblements contre le pouvoir dans les prochains jours.

cre/are

PLUS:hp