DIVERTISSEMENT

«Destinées» à TVA : une finale lumineuse et pleine de cadeaux

15/04/2014 09:07 EDT | Actualisé 15/04/2014 09:07 EDT
Courtoisie TVA

Michelle Allen, auteure de Destinées, promet une finale lumineuse aux téléspectateurs qui seront devant leur écran pour la conclusion du téléroman, ce soir. «La vie a apporté des épreuves aux personnages de Destinées, mais elle leur apportera aussi des cadeaux, mentionne-t-elle. Car je crois profondément que la vie nous apporte des cadeaux…»

Dans cet ultime épisode de Destinées, Juliette (Julie McClemens) et Kim (Mylène St-Sauveur) reviennent de leur voyage en Inde et réunissent famille et amis pour montrer leurs photos. Les verres se lèveront, les regards seront tournés vers l’avenir. La toute dernière scène, elle, a été tournée à l’extérieur, sur le Plateau-Mont-Royal, à Montréal, au coin des rues Fabre et Laurier.

«Tout va se déposer, indique Michelle Allen. On va avoir des réponses à toutes nos questions. On va finir en beauté. De belles choses attendent Bernard (Patrice Godin), Annette (Marie-Chantal Perron), Roxanne (Sandrine Poirier-Allard), Alexis (Pierre-Paul Alain), Solange (Sonia Vachon)…»

«J’aime beaucoup notre dernier épisode. Il donne l’impression que la vie continue, que la vie est plus forte que tout. C’est un message positif.»

Chirurgie esthétique

Quand elle a commencé à écrire Destinées – le tout premier épisode a été diffusé le 5 septembre 2007 –, Michelle Allen souhaitait écorcher certains tabous sur la chirurgie esthétique en plantant ses intrigues dans la Clinique Jouvence, un centre de santé-beauté.

«Je voulais montrer que la chirurgie esthétique n’est pas seulement frivole, précise celle à qui on doit aussi les séries Diva, Lobby, Le 7e Round, Au nom de la loi, L’Or, Tribu.com et Vertige. Elle n’est pas seulement pour les dames qui ne savent pas quoi faire de leur argent. On peut se faire refaire le nez, ou reconstruire une oreille arrachée par un chien. Le thème de la famille était également bien présent dans Destinées

L’arrêt de Destinées a été décidé d’un commun accord par Michelle Allen et le réseau TVA, et les cotes d’écoute n’étaient nullement en cause dans ce choix. Pendant ses sept années de vie, la fiction a rejoint une moyenne de 1 066 000 fidèles chaque semaine. Depuis un an, Destinées a légèrement fléchi devant Unité 9, qui lui faisait concurrence à ICI Radio-Canada, mais a tout de même continué de tirer honorablement son épingle du jeu avec 943 000 adeptes.

« On s’est toujours maintenus, même quand on était contre Les Enfants de la télé», dit fièrement Michelle Allen, qui planchait 52 semaines par année sur Destinées, aidée de deux scénaristes.

Le dernier épisode de Destinées est présenté ce mardi, 15 avril, à 20h, à TVA et sera disponible sur Illico par la suite.

Quelques faits intéressants sur Destinées

  • Destinées a été l’émission la plus enregistrée de TVA à l’automne 2013, et a généré un taux d’écoute en différé de 29%;
  • La majorité des tournages, pendant 7 ans, s’est déroulée dans les studios de TVA ou dans un autre studio, à Lasalle. Les décors de la maison de Bernard, du sous-sol de Jean-Marc (Alain Zouvi), du condo d’Annette, de la maison d’Estelle (Micheline Bernard) et du loft d’Alexis étaient montés au besoin. Le reste se passait à l’extérieur;
  • Toute la musique a été composée par Hélène Bombardier;
  • En chiffres, Destinées, c’est : 182 épisodes de 60 minutes; 26 épisodes par année; 50 premiers rôles; 2450 figurants; 10 000 pages de texte; 700 jours de tournage; 1869 jours de montage.

Voici quelques commentaires des comédiens de Destinées, recueillis lors de la dernière journée de tournage.

Bianca Gervais (Camille) : «J’ai commencé Destinées alors que j’avais 22 ans, et j’en ai aujourd’hui 28. Je suis mariée, j’ai un bébé dans le bedon. Je trouve ça beau comme évolution. Camille et moi avons vécu plein de choses en parallèle, dans nos vies.»

Julie McClemens (Juliette) : «Je sais que je vais revoir tout le monde de l’équipe de Destinées. Ce sont les êtres humains qu’on rencontre dans nos aventures, en général, qui font qu’on y est attachés. J’ai beaucoup d’amis dans la production. Tout le monde est très généreux. Et, quand il y a une fin, il y a toujours un début à autre chose…»

Marie-Chantal Perron (Annette) : «Ce personnage a été un super cadeau. J’ai eu la chance, grâce à Michelle Allen et ses collaborateurs, de jouer tout ce dont une actrice peut rêver : j’ai eu un accident presque mortel, j’ai eu le cancer, j’ai perdu mon chum… (rires) Pour une actrice, c’est du bonbon!»

Patrice Godin (Bernard) : «On aurait pris une huitième année avec plaisir, mais je crois que c’est correct de passer à autre chose. Après sept ans, on avait un peu fait le tour, je crois. Je ne suis pas nostalgique; ce qui est fait est fait, et on regarde vers l’avenir!»

INOLTRE SU HUFFPOST

«Destinées» à TVA