DIVERTISSEMENT

Chris Hadfield, l'astronaute aux pieds sur terre (PHOTOS)

15/04/2014 10:49 EDT | Actualisé 15/04/2014 11:35 EDT
CP

Chris Hadfield est un drôle de numéro. La tête dans les étoiles, le moustachu de 54 ans a vécu dans l’espace comme un poisson dans l’eau. Mais, c’est oublié le travail acharné et les sacrifices qu’a dû accomplir ce passionné de notre galaxie.

Pour le rappeler, il vient d’écrire un livre intitulé Guide d'un astronaute pour la vie sur Terre. Une brique de 320 pages où l’on y découvre au départ le rêve naïf presque improbable d’un jeune garçon persuadé que rien n’est impossible.

Né en 1959 à Sarnia, Chris Hadfield avait neuf ans lorsqu’il s’est dit qu’il voulait être astronaute. «Si l’on en croit les probabilités, l’objectif était presque impossible à réaliser. Au-delà du désir, cela a pris des années d’efforts. Je me suis entraîné pendant 20 ans sans aucune garantie d’aller un jour dans l’espace», a-t-il expliqué hier soir lors d’une conférence donnée devant un public fasciné venu le rencontrer au Planétarium de Montréal.

Il est revenu non sans une pointe d’humour sur le moment crucial de 2001 où durant une mission dans l’espace il a pour la première fois fait le saut dans le vide spatial. «En ouvrant la porte sur l’univers, j’ai ressenti une sensation bizarre, car il n’y a aucun bruit, seulement le son rassurant de votre respiration. Quand je suis sorti de la navette en scaphandre, je me suis alors retrouvé avec la Terre à mes côtés, une magnifique boule colorée tournant à huit kilomètres par seconde. Je me souviens avoir seulement crié wow!».

L’astronaute ontarien est revenu sur d’autres grands moments de sa carrière. Il a répondu toujours en français aux questions de certains membres du public, jeunes et moins jeunes. À travers quelques anecdotes et plusieurs souvenirs, il a aussi expliqué ce qui lui a permis de réaliser son rêve.

«C’est important d’être habité par la motivation. Avoir un objectif m’a permis d’acquérir cette motivation qui s’est avérée cruciale par la suite.»

Il y a une vie après l’espace

Sa troisième et dernière mission dans le cosmos a eu lieu en 2013. Il en a d’ailleurs profité pour enregistrer son inoubliable prestation musicale en direct de la Station spatiale où il interprète une version modifiée de Space Oddity, guitare électrique à la main.

La vidéo virale a généré sur YouTube près de 23 millions de visionnements. Son compte Twitter accumule maintenant plus d’un million d’abonnés. Alors depuis son retour sur Terre, Hadfield est une véritable vedette.

«La popularité n’est pas une fin en soi, a-t-il tempéré. C’est le moyen de prendre contact avec les gens et leur transmettre des connaissances sur l’exploration de l’univers. Je me considère comme extrêmement privilégié, c'est pourquoi je ressent la responsabilité de partager mon expérience.»

Il ne retournera pas dans l’espace puisqu’il a récemment décidé de prendre sa retraite. Mais la descente sur Terre s’accompagne de nombreux projets. Enseignant à l’université de Waterloo, Hadfield a d’autres livres en préparation. «Je veux écrire trois autres ouvrages, un destiné aux enfants, un autre aux adolescents et enfin un dernier pour les adultes. J’aime aussi les langues. Je veux en apprendre plusieurs. Les changements climatiques m’interpellent également. J’ai tellement encore de choses à faire!»

Avant de terminer la conférence, l’astronaute a pris une guitare et s’est mis à chanter une de ses compositions. Et pour quelques minutes, le public installé sous le dôme du planétarium s’est un peu senti lui aussi en apesanteur.

Guide d’un astronaute pour la vie sur Terre de Chris Hadfield, biographique – Éditions Libre Expression – 320 pages – Parution avril 2014 - Prix : 32,94 dollars.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chris Hadfield
Les plus belles photos de Chris Hadfield