NOUVELLES

Centrafrique: trois personnes d'une même famille assassinées à Bangui

15/04/2014 10:07 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Trois personnes d'une même famille ont été tuées chez elles dans la nuit de lundi à mardi dans le centre de Bangui par des inconnus armés qui ont saccagé leur maison et leur ont tiré dessus, a-t-on appris auprès de la force africaine (Misca).

Des proches des victimes, ulcérés par l'insécurité régnant dans plusieurs secteurs de la capitale centrafricaine, ont transporté les corps jusque devant le bâtiment de la Primature pour demander aux autorités d'agir. Le gouvernement n'avait pas réagi à ces nouveaux acts de criminalité mardi après-midi.

Selon un officier de la Misca, "les éléments burundais (de la force africaine) ont été alertés dans la nuit par un jeune homme qui a couru jusqu'à eux pour les prévenir de la présence d'un groupe d'individus armés au domicile familial" dans le secteur du PK-5 (quartier du centre de Bangui).

Ces inconnus "se sont mis à tirer sur les membres de la famille atteignant au moins trois personnes (...) Le temps pour nos hommes de se porter sur les lieux, ils ont découvert trois corps dont celui d'un enfant de moins de 15 ans", a ajouté l'officier, sous couvert d'anonymat.

Même si les tueries à grande échelle ont cessé en Centrafrique depuis l'engagement de la force française Sangaris aux côté de la Misca début décembre, les violences intercommnautaires et interreligieuses restent le lot quotidien du pays, notamment à Bangui où elles sont accompagnées d'une recrudescence de la criminalité, facilitée par l'absence de forces de l'ordre centrafricaines et la profusion d'armes de guerre.

acp/mc/aub

PLUS:hp