NOUVELLES

ATP - Monte-Carlo: Djokovic débute fort mais son poignet le titille

15/04/2014 02:36 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

Le tenant du titre Novak Djokovic a fait une entrée en trombe mardi au Masters 1000 de Monte-Carlo, même s'il a avoué avoir quelques soucis avec son poignet droit, ce qui pourrait ne pas être sans conséquences sur la suite du tournoi.

Le Serbe, N.2 mondial, se sent parfaitement à l'aise sur la terre battue monégasque, où il s'était imposé l'an passé pour la première fois de sa carrière. Il faut dire qu'il réside à l'année à Monaco.

Aussi n'a-t-il éprouvé aucun problème d'adaptation pour son premier match de la saison sur cetet surface. Il a dévoré en seulement 45 minutes l'Espagnol Albert Montanes (57e mondial), complètement dépassé (6-1, 6-0).

Djokovic, ainsi qualifié pour les huitièmes de finale, a marqué près de deux fois plus de points que son adversaire (55 contre 23) qui, bien qu'évoluant sur sa surface de prédilection, a multiplié les fautes directes.

"Pour un premier match sur terre battue, c'était bien, a-t-il jugé. Je n'ai perdu qu'un jeu et je ne crois pas qu'il y ait eu trop de défauts dans mon jeu. J'avais un adversaire qui est un spécialiste de la surface, mais il a été loin de jouer à son meilleur niveau".

Mais le public et les observateurs n'ont pas manqué de repérer la bande Kinesio qu'il portait au poignet droit. "J'ai un petit problème au poignet depuis environ une semaine", a-t-il admis, tout en veillant à ne pas trop s'étendre sur le sujet.

"Le fait d'avoir eu un match court va m'aider. Je vais avoir du temps pour me soigner. J'espère que ça ira mieux pour le prochain match", a-t-il simplement ajouté.

- Le tournoi a perdu Verdasco -

Autre candidat au titre, l'Espagnol David Ferrer (6e) ne s'est pas éternisé non plus. Le finaliste 2013 à Roland-Garros a croqué (6-3, 6-0) le Français Jérémy Chardy (48e), qui avait remporté dimanche pour la première fois de sa carrière un match à à Monte-Carlo.

Un autre Français, Jo-Wilfried Tsonga (12e), demi-finaliste l'année dernière, a dû s'employer davantage (6-4, 1-6, 6-4) face au tenace Allemand Philipp Kohlschreiber (25e).

Le Tchèque Tomas Berdych (5e) ne s'est pas promené non plus contre le Russe Dimitry Tursunov (33e), mais il a su serrer le jeu pour éviter de s'embarquer dans une partie à l'issue incertaine (7-5, 6-4).

Le tournoi a perdu Fernando Verdasco (26e) avant même qu'il ne joue. L'Espagnol, qui avait remporté dimanche le tournoi de Houston, son premier trophée en quatre ans, souffre de l'adducteur de la jambe droite.

"Le médecin et le kiné m'ont conseillé de me reposer pour éviter d'aggraver la blessure et de devoir m'arrêter plusieurs semaines", a-t-il expliqué.

Son remplaçant, l'Australien Marinko Matosevic (66e), a bien résisté face à Marin Cilic (27e). Mais le Croate a eu le dernier mot (6-1, 3-6, 6-2), gagnant ainsi le droit d'affronter mercredi le vainqueur de l'Open d'Australie, Stanislas Wawrinka.

cyb/gv

PLUS:hp