NOUVELLES

USA: SpaceX reporte le lancement de sa capsule Dragon vers l'ISS

14/04/2014 04:51 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

La société privée américaine SpaceX a reporté lundi le lancement de sa capsule Dragon non habitée à bord de sa fusée Falcon 9 vers la Station spatiale internationale (ISS).

Ce report est dû "à une fuite d'hélium sur le lanceur Falcon ", explique SpaceX sur son compte Twitter, ajoutant que cela "sera réparé avant la prochaine possibilité de lancement vendredi 18 avril" à 19H25 GMT.

Le décollage était prévu lundi à 20H58 GMT (16H58 locales).

Ce lancement de Dragon avait déjà été repoussé à plusieurs reprises, dont le mois dernier en raison d'un problème technique et début avril à cause d'une panne du radar de l'Armée de l'Air à Cap Canaveral (Floride, sud-est) qui traque le vol du lanceur.

La Nasa avait décidé dimanche de maintenir le lancement lundi malgré la panne vendredi d'un ordinateur de secours (Multiplexer-Demultiplexer ou MDM) à bord de l'ISS.

Cette défaillance avait fait craindre qu'en cas de panne de l'ordinateur principal extérieur, la Nasa ne puisse plus contrôler certains systèmes clé de la Station, dont les panneaux solaires et les circuits de refroidissement.

Mais les ingénieurs ont finalement déterminé qu'ils pouvaient reprogrammer ces systèmes pour permettre un amarrage en toute sécurité de Dragon, avant que l'ordinateur défectueux ne soit remplacé le 22 avril lors d'une sortie orbitale par deux astronautes de la Station.

La capsule Dragon doit livrer 2,2 tonnes de matériel important et d'approvisionnement dont un nouveau scaphandre spatial, des composants pour réparer ceux se trouvant à bord de l'avant-poste orbital, ainsi que des équipements pour des expériences scientifiques et des aliments.

Le précédent lancement d'une capsule Dragon avait eu lieu en mars 2013.

La prochaine visite de Dragon à l'ISS sera la quatrième après le vol de démonstration en mai 2012, qui avait marqué le premier amarrage d'un vaisseau privé à l'avant-poste orbital, suivi en octobre de la même année par la première mission commerciale de fret.

La Nasa compte sur SpaceX et d'autres sociétés pour prendre la relève des navettes spatiales, dont la dernière a volé en juillet 2011, afin de ravitailler à moindre coût l'ISS et y transporter des astronautes.

Selon un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa, SpaceX doit effectuer au total douze missions de fret à la Station. L'agence spatiale a également conclu un contrat de ravitaillement de la Station, de 1,9 milliard, avec Orbital Sciences Corporation dont la capsule Cygnus a effectué sa première livraison en janvier 2014.

SpaceX, Boeing et Sierra Nevada ont aussi été retenus par l'agence spatiale américaine pour développer des vaisseaux privés de transport de personnes vers l'ISS et d'autres destinations orbitales, qui devraient être prêts en 2017. Cela mettra ainsi fin à la dépendance aux Soyouz russes pour acheminer des astronautes américains à l'ISS depuis la fin des navettes.

js/sam

PLUS:hp