NOUVELLES

Une usine de production de marijuana pourrait bientôt ouvrir à Gatineau

14/04/2014 05:33 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT

La société Hydropothecary a construit une usine dans le parc industriel de l'aéroport de Gatineau et ses dirigeants ont l'intention de commencer la mise en vente de leur marijuana de luxe à partir de cet été.

Depuis le 1er avril 2014, Santé Canada ne produit plus de marijuana à des fins médicales et n'assure plus sa distribution auprès des usagers.

Les consommateurs n'ont plus le droit d'en cultiver à leur domicile et les patients doivent s'approvisionner par la poste auprès de fournisseurs disposant d'un permis, tout en respectant des critères très stricts.

« On fait un médicament, ce n'est pas bien différent que si on faisait des pilules de Tylénol. C'est très semblable comme procédé », affirme le président de Hydropothecary, Sébastien St-Louis.

Les dirigeants de l'entreprise figurent parmi les premiers au Québec à se lancer dans un tel domaine d'activité depuis que Santé Canada a changé la réglementation encadrant la consommation de marijuana à des fins médicales.

Un produit de luxe

M.St-Louis doit encore obtenir un permis auprès de Santé Canada. Hydropothecary fait néanmoins partie des 450 entreprises qui ont été présélectionnées parmi les 600 qui ont soumis des demandes au Canada.

« On veut être une marque médicale. [...] Il y a peut-être un peu plus de recherche qui est allée dans le produit de marque, il y a quelques petites choses qui sont un peu mieux. C'est ça la clientèle qu'on recherche », soutient M.St-Louis.

La marijuana qu'il compte commercialiser pousse sans pesticide, en hydroponie et est séchée à froid. L'herbe est ensuite emballée dans du verre et elle est vendue à 18 $ le gramme, ce qui est plus cher que la moyenne.

Gatineau dit oui

Hydropothecary a obtenu son permis d'affaires de la Ville de Gatineau, qui a été clairement avisée de la nature des activités de l'entreprise.

Il faut néanmoins savoir qu'une vingtaine d'autres villes ont refusé que cette dernière s'installe sur son territoire.

« Une entreprise comme celle-là, c'est une production qui est scientifique. La marijuana comme outil pour aider les gens, c'est un procédé encadré par Santé Canada », souligne le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin.

Ce dernier ne cache pas son appui à la compagnie qui promet d' embaucher dès ses débuts une douzaine de personnes de la région.

PLUS:rc