NOUVELLES

Quatre anciens hauts dirigeants de la Sûreté du Québec sont de retour en cour

14/04/2014 09:44 EDT | Actualisé 14/06/2014 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - La cause judiciaire des quatre anciens hauts dirigeants de la Sûreté du Québec (SQ) qui font face à des accusations criminelles de fraude, de vol et d'abus de confiance reviendra au tribunal le 3 juin prochain, au Palais de justice de Montréal.

La décision a été annoncée lorsque la cause a de nouveau été soumise au rôle judiciaire, ce lundi matin. Les quatre accusés étaient absents de la salle d'audiences; ils étaient représentés par leurs avocats.

L'ancien directeur général de la SQ Richard Deschesnes, son adjoint aux enquêtes criminelles Jean Audette, et deux anciens cadres supérieurs, Steven Chabot et Alfred Tremblay, sont soupçonnés d'avoir détourné plus de 5000 $ d'un fonds secret de la SQ qui était destiné à payer les agents doubles et des informateurs de la police.

Richard Deschenes avait démissionné en octobre 2012, à la surprise générale. Mario Laprise, nommé par le nouveau gouvernement du Parti québécois, l'avait ensuite remplacé.

Quelques semaines plus tard, en décembre, le ministre de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, avait demandé la tenue d'une enquête interne sur la gestion de ce fonds secret.