NOUVELLES

Lise Thibault souhaite régler la poursuite civile du gouvernement à l'amiable

14/04/2014 04:29 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Alors que son procès criminel bat son plein, Lise Thibault espère en venir à une entente avec le gouvernement du Québec pour régler le litige civil.

Son nouvel avocat, Me Marc Delisle, a suggéré il y a quelques semaines la tenue d'une conférence de règlement à l'amiable dans le but d'éviter un procès en cour civile.

Québec a intenté une poursuite contre l'ex-lieutenante-gouverneure dans le but de récupérer 92 000 $.

Lors d'une audience le 28 mars, Me Delisle a fait valoir qu'il serait important de tenir une conférence à l'amiable « pour établir certains montants d'argent ».

« Sans admettre que les montants ont été reçus par Mme Thibault alors qu'elle n'avait pas le droit, il reste peut-être qu'on pourrait d'une façon indirecte régler le problème », a indiqué Me Delisle lors de l'audience qui a été enregistrée et dont Radio-Canada a obtenu copie.

Me Delisle fait référence à la Fondation Lise Thibault. « Si on en vient à un règlement au niveau des montants d'argent, qui peut les payer, comment les payer, il existe un fond qui est le Fond Lise Thibault ».

Québec reproche à l'ex-lieutenante-gouverneure d'avoir utilisé le personnel de son cabinet pour des activités de sa fondation.

Le gouvernement n'a toujours pas donné suite à la proposition de l'avocat de Lise Thibault. Il faut dire qu'elle est survenue dans la dernière ligne droite de la campagne électorale et qu'il y a eu depuis un changement de gouvernement.

Me Delisle a accepté de représenter gratuitement Guy Hamelin, l'ancien garde de corps de Lise Thibault, qui est aussi visé par la poursuite. Guy Hamelin se défendait seul jusqu'ici, estimant qu'il avait déjà payé davantage en frais d'avocats que le montant de 20 000 $ qui lui est réclamé.

Soutenant qu'il était un fonctionnaire en service, Guy Hamelin a demandé au gouvernement de défrayer ses frais d'avocats, ce qui lui a été refusé.

Québec lui reproche d'avoir réclamé des heures supplémentaires pour jouer au golf avec Lise Thibault.

Même si des discussions devaient s'amorcer pour tenter de régler le litige à l'amiable, le juge a fixé la suite des procédures à la fin du mois de juin.

Lise Thibault devra alors se présenter en cour pour se soumettre à un interrogatoire avant procès.

D'après les informations de Yannick Bergeron.

PLUS:rc