VIDEO

Ironie du sort, le financement du <em>Loup de Wall Street</em> éveille des soupçons

14/04/2014 04:54 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Dans un procès opposant à Los Angeles les producteurs de La cloche et l'idiot à la maison de production Red Granite, des questions sur le financement du film Le loup de Wall Street ont été soulevées.

Red Granite, fondé par Riza Aziz, un proche du premier ministre malaisien, Najib Razak, a participé au financement du film de Martin Scorsese Le loup de Wall Street, qui met en vedette Leonardo DiCaprio.

La comédie noire biographique raconte l'histoire du courtier notoire de Wall Street Jordan Belfort (joué par DiCaprio), qui, dans les années 90, a orchestré une fraude de plusieurs millions de dollars. Belfort était reconnu pour son train de vie faste.

La maison de production Red Granite, dont les fonds proviennent en partie de l'Asie et du Moyen-Orient, est accusée d'« être engagée dans des transactions financières aux États-Unis, y compris le financement des films Le loup de Wall Street et La cloche et l'idiot 2, en sachant que ces transactions étaient effectuées, afin de camoufler la nature, la source et la propriété de fonds provenant d'activités illégales.  »

Un représentant de Red Granite a démenti ces allégations dans les pages du Hollywood Reporter.

Le loup de Wall Street, qui a pris l'affiche le jour de Noël, a engrangé des recettes de plus de 100 millions de dollars rien qu'aux États-Unis.

(Source : YouTube/Metropolitan Films)

Avec The Hollywood Reporter

PLUS:rcvideo