NOUVELLES

WTCC - Débuts quasi parfaits pour Citroën et Loeb à Marrakech

13/04/2014 01:52 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

La légende du rallye automobile, Sébastien Loeb, et son écurie Citroën ont effectué des débuts quasi parfaits en championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC), dimanche à Marrakech (Maroc), le Français remportant même une des deux courses disputées.

Sacrée première! Après une décennie de domination en rallye, Citroën Racing s'était remise en question en se lançant en WTCC. Et la berline C-Elysée, une nouvelle bête de course de plus de 350 chevaux, n'a pas tardé à faire ses preuves: après avoir survolé les qualifications, ses trois pilotes ont aisément conquis le podium de la première course --la plus représentative--, laissant le 4e, le Britannique Tom Chilton (Chevrolet Cruze), plusieurs secondes derrière.

Dans l'ordre, c'est l'Argentin José Maria Lopez qui s'est imposé devant Loeb et le quadruple champion français de la discipline, Yvan Muller.

Dans la seconde course, où les dix premiers des qualifications partent en "grille inversée", le maître Sébastien Loeb en personne, nonuple champion du monde en rallye, est même parvenu à rafler la mise, devant Lopez.

Deuxième puis premier: pas mal pour un débutant qui avait dit craindre son inexpérience en matière de courses en "pelotons"! Sur le podium, en écoutant La Marseillaise, l'Alsacien n'était en tout cas pas en terre inconnue.

"C'est bien plus que j'espérais, en partant 9e (de la seconde course, ndlr). On a eu un peu de chance d'éviter l'accident au départ, et puis j'ai franchement poussé derrière", a déclaré Loeb, qui avait déjà noté la veille avoir "pris du plaisir" en qualifications.

- Bennani, héros local -

Le terme "parfait" échappe toutefois de peu à la marque aux chevrons pour ce premier week-end de compétition en WTCC. Victime de l'accident évoqué par son compatriote --impliquant deux autres véhicules--, Muller a été contraint de renoncer à la 2e course. Le champion en titre avait prévenu que Marrakech ne lui avait pas porté chance par le passé...

Du coup, c'est un autre Français qui est monté sur le second podium du jour, à savoir Hugo Valente (Chevrolet Cruze).

Deux places derrière lui figure le héros local, Mehdi Bennani, sur Honda Civic, qui a même un temps mené les débats avant d'être dépassé par Loeb.

Sa présence, ajoutée à celles de Sébastien Loeb et de Citroën, a largement contribué au succès du GP de Marrakech, qui ouvrait pour la première fois le championnat du monde WTCC.

Dans une semaine, les 20 pilotes en compétition se retrouveront au Castellet, dans le sud de la France, sur le circuit Paul Ricard.

Citroën, dont le modèle conçu pour le WTCC est destiné à l'exportation, aura l'occasion de prouver sur ses terres sa nette domination, et ses trois pilotes reprendre leur duel au sommet.

gk/jgu

PLUS:hp