NOUVELLES

Paris-Roubaix - Le film de la course

13/04/2014 11:32 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

112e édition de Paris-Roubaix. 257 km (51,1 km de pavés sur 28 secteurs). Temps souvent gris et frais. 199 coureurs au départ.

UNE ECHAPPEE MATINALE. Une groupe de huit coureurs (Boucher, Dehaes, Kolar, Jarrier, Koretzky, De Troyer, Schillinger, Murphy) se forme après Noyon (Km 23). L'écart grandit jusqu'à atteindre 9 min 40 sec (Km 53) avant Saint-Quentin. Il s'élève encore à 7 min 50 sec à l'entrée des premiers secteurs pavés de Troisvilles (Km 97,5).

CHUTES. Plusieurs chutes (Démare, Quinziato, Duchesne) et crevaisons (Boonen, Sagan) se produisent alors que le peloton se rapproche des échappés. Les Sky (Eisel, Thomas, Wiggins) dictent l'allure sur le secteur de Haveluy. A l'avant, Boucher est retardé sur crevaison avant l'entrée de la trouée d'Arenberg.

ARENBERG EN GROUPE. Le peloton mené Leukemans puis par Sénéchal s'étire dans la trouée de la forêt d'Arenberg. Kristoff retardé sur crevaison. Le groupe de tête se réduit à quatre coureurs (Jarrier, De Troyer, Schillinger, Murphy) qui comptent 4 min 15 sec à la sortie. Boucher, en poursuite, est retardé par la fermeture d'un passage à niveau. Kristoff (crevaison puis chute) abandonne.

FRAYEUR POUR CANCELLARA. Roulston touche un trottoir et provoque une chute collective. Cancellara, qui le suivait de près, doit chasser pour revenir. Boonen et Terpstra forcent l'allure sur les pavés de Wandignies-Hamage. Hushovd essaye à deux reprises d'emmener un groupe de contre-attaque. Ladagnous attaque à son tour (Km 185).

BOONEN A L'ATTAQUE. Boonen sort en solitaire sur les pavés de Bevry-la-Forêt (Km 192). Les rescapés de l'échappée initiale (Jarrier, De Troyer, Schillinger) sont rejoints par les contre-attaquants (Boonen, Gaudin, Tjallingii, Ladagnous, Y. Martinez, Fouchard, Thomas, De Backer, Saramotins), à 61 kilomètres de l'arrivée. Les BMC de Van Avermaet (Quinziato, Schär) réagissent et rapprochent le peloton à une poignée de secondes. Hushovd et Tankink reviennent seuls sur les échappés.

SAGAN A SON TOUR. Le groupe de tête réduit à six coureurs (Boonen, Thomas, Hushovd, De Backer, Y. Martinez et Tankink) creuse l'écart sur le secteur de Mons-en-Pévèle (de 10 sec à 30 sec). Vanmarcke part en contre-attaque, Cancellara, suivi par Boom, l'imite. Le peloton s'effiloche avant que Sagan, suivi par Wyanants, se lance dans une contre-attaque (Km 221). A l'avant, Boonen donne un coup de boutoir sans conséquence.

L'INITIATIVE DE VANMARCKE. Sagan se dégage à 21 kilomètres de l'arrivée, avant le regroupement. Vanmarcke et Cancellara sont les premiers à revenir sur le groupe de Boonen. Sagan est rejoint sur le secteur de l'Arbre par Vanmarcke, Cancellara, Degenkolb et Stybar. Le groupe de contre-attaque (Boonen, Terpstra, Wiggins, Thomas, Langeveld), pointé à 15 sec, fait la jonction au Km 248.

LE DEMARRAGE DE TERPSTRA. Terpstra se dégage aux 6 kilomètres. Nul ne réagit, hormis Thomas durant quelques instants. Le Néerlandais entre seul sur le vélodrome. Pour la deuxième place, Degenkolb règle Cancellara et Vanmarcke.

jm/sk

PLUS:hp