NOUVELLES

Les Algériens du Canada appelés aux urnes

13/04/2014 08:46 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Les ressortissants algériens du Canada ont commencé à voter en vue des élections présidentielles du 17 avril.

Si certains espèrent que cette élection permettra de déloger le président sortant Abdelaziz Bouteflika, d'autres estiment qu'il vaut mieux boycotter ce scrutin.

Affaibli par la maladie, Bouteflika sollicite un quatrième mandat. Son principal adversaire est l'ancien premier ministre Ali Benflis.

Le ton est monté entre les deux hommes après une mise en garde d'Ali Benflis qui soupçonne les autorités de vouloir truquer le scrutin. Lors d'une rare apparition télévisée, le président Bouteflika est sorti de son silence et a qualifié son adversaire de terroriste.

« Boycotter, ce n'est pas une solution pour le changement parce que si on est absent, c'est comme si on cautionnait ce qui se passe en ce moment », explique Nadjib Salemkour, le directeur de campagne d'Ali Benflis à Montréal. Il est important que les Algériens du Québec votent en masse, plaide-t-il.

« C'est déterminant, donc on doit aller voter, déclare un Algérien croisé dans le quartier du Petit Maghreb, à Montréal. C'est sûr qu'on va aller voter, c'est la démocratie quand même. On ne veut pas que ça reste des présidentielles à vie par exemple; on veut que ça se passe comme ici. »

D'autres n'ont toutefois pas l'intention de voter. À leur avis, l'issue du scrutin est décidée d'avance. Certains craignent même d'avoir des problèmes administratifs quand ils rentreront en Algérie visiter leur famille, s'ils parlent aux médias.

« Moi, je suis contre, je ne vote pas. Je ne fais pas confiance à ces gens, franchement », affirme l'un d'eux.

Lors de la dernière élection présidentielle algérienne, en 2009, Abdelaziz Bouteflika a obtenu plus de 90 % des voix.

Les Algériens du Canada peuvent voter jusqu'à jeudi. Les bureaux de scrutin sont situés aux consulats d'Algérie à Montréal et à Ottawa.

Selon le gouvernement canadien, environ 60 000 Algériens sont installés au pays, surtout dans la grande région de Montréal.

PLUS:rc