NOUVELLES

Italie - 33e journée: réveil tonitruant de l'Inter

13/04/2014 04:47 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

L'Inter a mis fin spectaculairement à sa série de quatre matches sans victoire en écrasant la Sampdoria à Gênes (4-0) et a fait un pas vers l'Europa League, dimanche lors de la 33e journée du Championnat d'Italie.

La Juventus Turin, qui joue lundi à Udine, mène toujours la Serie A avec cinq points d'avance sur l'AS Rome, qui a battu l'Atalanta 3-1 samedi.

Un Samp-Inter pour tabloïds

Sampdoria-Inter Milan a tenu toutes ses promesses... extra-sportives, pimenté par le face-à-face entre les Argentins Maxi Lopez et Mauro Icardi. Le second vit avec Wanda Nara, ex-femme du premier, et publie force photos avec les enfants du couple sur les médias sociaux, provoquant la colère de Maxi. Ils ne se sont pas serré la main avant le coup d'envoi, puis Icardi a ouvert le score d'une belle demi-volée, et Lopez a manqué un penalty quelques minutes plus tard. Icardi, ex-joueur de la Samp, a provoqué sans retenue le public après son premier but. Il a finalement signé un doublé, rejoint au tableau d'affichage par Walter Samuel et Rodrigo Palacio. L'autre héros du match est Samir Handanovic, le gardien slovène de l'Inter, qui a sorti trois parades phénoménales, dont une devant l'infortuné Maxi Lopez, et arrêté son penalty. Cette victoire donne à l'Inter 5 points d'avance sur la Lazio Rome (7e), battue à Naples (4-2) sur un triplé de Gonzalo Higuain.

Renversé par le "Toro"

Le Torino a battu le Genoa (2-1) grâce à deux buts dans le temps additionnel, signés de ses internationaux Ciro Immobile et Alessio Cerci, et reste en course pour l'Europa League, à trois longueurs de Parme (6e), auteur d'un nul à Bologne (1-1) dans le derby d'Émilie-Romagne. Un autre international, Alberto Gilardino, avait ouvert le score (85), mais Immobile (90+2), qui rêve d'une place au Mondial-2014, a repris seul la tête du classement des buteurs (19 buts) devant Carlos Tevez (Juventus). Cerci, assuré, lui, d'aller au Brésil cet été, a donné (90+3) une victoire inespérée aux "Granata". Le Toro revient à auteur de la Lazio et de l'AC Milan, vainqueur de Catane (1-0).

Coucou, Milan revient!

Car les "Rossoneri" sont bel et bien sortis de la crise. Après quatre défaites consécutives qui avaient plongé le club dans le doute sur l'expérience Clarence Seedorf entraîneur, à peine initiée, l'équipe a réussi un nul à la Lazio suivi de quatre victoires, la dernière contre Catane. Le Milan est revenu dans le sillage de la fameuse sixième place, et se contenterait de l'Europa League plutôt que d'être complètement privé de compétition continentale. Le septuple champion d'Europe a difficilement battu le dernier de la Serie A, qu'il a probablement condamné, grâce à un missile lointain de Riccardo Montolivo. Les dribbles d'Adel Taarabt, même un peu désordonnés, ont enchanté San Siro, Mario Balotelli n'a pas marqué mais a joué pour l'équipe, la charnière Philippe Mexès-Adil Rami a encore tenu: les signes d'amélioration fleurissent. Au classement, les Rossoneri doublent l'Atalanta mais aussi le Hellas, victime de la Fiorentina, qui a fêté de belle manière sa millième victoire en Serie A en s'imposant 5-3.

eba/gv

PLUS:hp