NOUVELLES

Grand Prix des Amériques - MotoGP: Marquez se promène dans son jardin

13/04/2014 05:06 EDT | Actualisé 13/06/2014 05:12 EDT

Un an après y avoir conquis son premier succès en MotoGP, l'Espagnol Marc Marquez a profité de la deuxième édition du Grand Prix des Amériques pour envoyer un message fort à la concurrence au terme d'une semaine parfaite.

Le pilote Honda de 21 ans a signé sa deuxième victoire de l'année, la 8e de sa carrière en MotoGP (pour un total de 18 podiums en 20 courses!), sans avoir à forcer son immense talent.

Sur la ligne d'arrivée, le plus jeune champion du monde de l'histoire de la catégorie-reine a relégué son premier poursuivant, son coéquipier et compatriote Dani Pedrosa, à plus de quatre secondes.

Après l'avoir vu signer les meilleurs temps des quatre séances libres, des qualifications, avec un nouveau record du circuit, et même du warm-up, ses rivaux se demandaient comment ils pouvaient l'arrêter.

Jorge Lorenzo a trouvé une réponse qui en dit long sur la résignation du paddock: le double champion du monde MotoGP (2010 et 2012) a "volé" au guidon de sa Yamaha le départ du Grand Prix pour s'élancer avec une bonne seconde d'avance sur les autres concurrents.

Il a bouclé un tour en tête avant d'être rappelé aux stands pour purger sa pénalité. Lorenzo a été le seul à devancer Marquez qui, une fois débarrassé de son compatriote, a fait cavalier seul et signé notamment un nouveau record du tour en course.

Après seulement cinq tours, il comptait déjà quatre secondes d'avance sur Pedrosa qui n'a jamais été en mesure de l'inquiéter.

- Miller confirme -

La première place hors d'atteinte, la deuxième destinée à Pedrosa, le seul enjeu du deuxième GP de l'année s'est vite résumé à une course pour la dernière place sur le podium.

Mal parti (8e), l'Italien Valentino Rossi a réussi à propulser sa Yamaha en 3e position, avant de rétrograder sous les assauts de son compatriote Andrea Dovizioso et l'Allemand Stefan Bradl.

C'est finalement l'Italien qui a décroché la 3e place, à plus de 20 secondes de "l'extra-terrestre" Marquez qui, il y a moins de deux mois, s'était fracturé le péroné droit.

"Je n'avais jamais remporté une course en menant du 1er au dernier tour. Ce fut une journée un peu particulière, un peu calme et ennuyante", a lancé le leader du Championnat du monde qui compte déjà 14 points d'avance sur Pedrosa.

Ses rivaux se raccrochent déjà au fol espoir que Marquez soit décontenancé dans quinze jours par la découverte du circuit de Rio Hondo où aura lieu le GP d'Argentine, nouveau venu au calendrier.

En Moto2, Maverick Vinales a remporté son première succès dès sa deuxième course dans cette catégorie. Le champion du monde 2013 en Moto3 a devancé un autre Espagnol, Esteve Rabat qui conserve la première place au classement général après son succès au Qatar.

En Moto3, l'Australien Jack Miller (KTM) a confirmé son succès du Qatar en résistant à l'Italien Romano Fenati (KTM), 2e, et à l'Espagnol Efren Vazquez (Honda), 3e.

jr/jgu

PLUS:hp