NOUVELLES

Une semaine d'agitations dans l'est de l'Ukraine

12/04/2014 11:52 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT

Les tensions, vives dans l'Est russophone de l'Ukraine depuis le renversement du régime pro-russe, le 22 février, par des manifestants pro-européens, ont pris depuis une semaine un tour nouveau alors que des militants pro-russes se sont emparés de bâtiments officiels :

6 avr : Des manifestants pro-russes, débordant les policiers, s'emparent des locaux de l'administration provinciale à Donetsk et exigent un référendum sur le rattachement à la Russie. Le drapeau ukrainien, sur le bâtiment, est remplacé par le drapeau russe.

Cette région frontalière de la Russie connaît tous les dimanches, depuis la chute du régime pro-russe, des manifestations pour une "fédéralisation" de l'Ukraine -solution officiellement promue par Moscou- ou du rattachement au grand voisin.

A Lougansk, des manifestants pro-russes s'en prennent au bâtiment des services de sécurité (SBU) et réussissent à y pénétrer. Ils réclament la libération de leurs camarades arrêtés quelques jours plus tôt.

A Kharkiv, des incidents opposent des nationalistes à plus de deux mille pro-Russes qui prennent cependant les bureaux du gouverneur régional.

7 avr : Les militants pro-russes sont évacués des locaux de l'administration de Kharkiv.

En revanche, ceux qui occupent le bâtiment de l'administration régionale à Donetsk proclament une "république souveraine" et s'emparent des bâtiments du SBU. L'Ukraine accuse la Russie de vouloir l'envahir, la démembrer, et Washington demande au président russe Vladimir Poutine de cesser de "déstabiliser" le pays.

8 avr : La Russie demande aux autorités ukrainiennes de cesser les préparatifs d'intervention dans l'est, invoquant un risque de guerre civile.

Au cours d'une journée d'échauffourées à Kharkiv, les forces de l'ordre arrêtent 70 militants pro-russes qui s'en prenaient, à coups de cocktails Molotov, au bâtiment de l'administration locale.

L'un des chefs des insurgés pro-russes de Donetsk, Vadim Tcherniakov, annonce un "gouvernement provisoire de la République du Donbass" et la prise de contrôle des lieux stratégiques. Les militants ne contrôlent en fait que les locaux de l'administration régionale.

9 avr : A Lougansk, les militants pro-russes occupent toujours le bâtiment des SBU, malgré le risque d'un assaut.

12 avr : Des assaillants pro-russes s'emparent du commissariat de Slaviansk, à 60 km de Donetsk, et du siège des services de sécurité.

A Donetsk, des manifestants pro-russes armés de gourdins pénètrent au siège de la police sous les acclamations d'une partie de la population et sans rencontrer de résistance.

or/so/sym

PLUS:hp