NOUVELLES

St-Louis au repos

12/04/2014 01:18 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Les Rangers n'ont rien à gagner samedi soir, ils s'assureront donc de ne rien perdre non plus.

Un texte de Guillaume Lefrançois Twitter Courriel

La formation new-yorkaise affrontera donc le Canadien (45-28-8) sans l'attaquant Martin St-Louis et les défenseurs Ryan McDonagh et Dan Girardi. C'est ce qu'a confirmé Alain Vigneault, après l'entraînement matinal des Rangers (45-31-5), à Montréal.

La bande à Rick Nash est assurée de terminer au 2e rang de la Division métropolitaine et de détenir l'avantage de la patinoire au premier tour des séries. Par conséquent, Vigneault ne courra pas le risque que les deux défenseurs qu'il utilise le plus, Girardi et McDonagh, se blessent.

« On est en confiance, on joue bien depuis un bon bout de temps, a rappelé Vigneault. Après 40 matchs, on avait 40 points, on essayait de rentrer (en séries) et on a eu une grosse poussée en deuxième moitié de saison. Ce match ne change rien pour nous, mais on veut le gagner. »

Les partisans ne pourront donc pas voir à l'œuvre l'ancien espoir du Canadien McDonagh, qui connaît une saison de rêve à Manhattan. Il joue près de 25 minutes par match, et totalise 43 points, dont 14 buts. On ne parle pas d'un candidat sérieux au trophée Norris, mais ses statistiques devraient lui permettre de recevoir quelques votes.

Devant le filet, les Rangers accorderont aussi un repos à leur gardien numéro 1, Henrik Lundqvist. Cam Talbot obtiendra le départ dans l'amphithéâtre où il avait réussi son tout premier jeu blanc dans la Ligue nationale, le 16 novembre dernier.

« C'est un édifice historique, c'est dur de jouer ici, donc d'avoir mis fin à nos insuccès ici, c'était un grand moment. Et on essayait de remonter au classement, donc c'était un moment important pour nous », a humblement dit l'Ontarien de 26 ans.

L'apport de St-Louis

Les Rangers ont frappé un grand coup à la dernière date limite des transactions en échangeant leur capitaine, Ryan Callahan, contre St-Louis.

Offensivement, St-Louis n'a rien cassé jusqu'ici. Il a amassé 4 aides à ses 2 derniers matchs, mais avant cela, c'était 4 points en 17 rencontres. Son manque de production n'a pas empêché les Rangers de connaître une fin de saison impressionnante, avec une fiche de 12-5-2 depuis son arrivée.

« Il y avait peut-être une certaine inquiétude parce que Martin ne produisait pas, mais son trio nous aidait d'une autre façon, a rappelé Vigneault. Son expérience et son attitude, c'était un gros plus pour notre équipe. On a eu une poussée dans les 15-20 matchs depuis qu'il est avec nous. »

Benoît Pouliot est un autre francophone qui contribue aux succès des Rangers. L'ancien du Canadien se présente à Montréal sur une séquence de sept matchs de suite avec un point (3-4-7). Avec 36 points en 79 matchs, il connaît la meilleure saison offensive de sa carrière. Une belle façon d'aider sa cause quand viendra le temps de négocier un nouveau contrat cet été...

« Avec (Dérick) Brassard et (Mats) Zuccarello, il forme un de nos meilleurs trios. Benoît a trouvé sa place, il utilise son physique, ses capacités. Je suis très satisfait de sa performance », a jugé Vigneault, au sujet du joueur repêché tout juste avant Carey Price en 2005.

Le sourire de Moore

Un autre ancien du Canadien qui a trouvé sa place dans le vestiaire des Rangers, c'est Dominic Moore. Mais dans un contexte complètement différent.

Moore avait pris une saison sabbatique en 2013. En janvier de cette année-là, son épouse, Katie, est morte d'une forme rare de cancer du foie. Elle avait 32 ans.

Son retour n'est pas passé inaperçu à New York, où les médias de l'endroit ont fait de Moore le candidat des Rangers au trophée Bill-Masterton.

« Je suis très heureux d'être ici, de jouer avec une équipe que j'aime beaucoup. Quand tu traverses une épreuve, tu apprécies beaucoup les petites choses, le sport, les moments avec les coéquipiers », a expliqué Moore, dans un français toujours aussi excellent.

À noter

  • Les trios à l'entraînement du Canadien se lisaient comme suit : Pacioretty-Desharnais-Vanek, Gionta-Plekanec-Gallagher, Bourque-Brière-Weise, Bournival-White-Blunden.

PLUS:rc