NOUVELLES

Le cyclone Ita a atteint la côte est australienne mais diminué d'intensité

12/04/2014 12:54 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Le cyclone tropical Ita a battu samedi la côte est de l'Australie provoquant des coupures de courant et de lignes téléphoniques de milliers de personnes tandis que les autorités prévenaient que la tempête "continuait à constituer une menace" bien qu'ayant diminué d'intensité.

Des dizaines de milliers d'habitants s'étaient mis à l'abri des vendredi soir alors que de très fortes pluies et des vents soufflant jusqu'à 230 km/h et susceptibles de causer d'importants dégâts, allaient atteindre dans la soirée la côte est de l'Australie.

Aucune victime ni destruction majeure n'ont cependant été enregistrées alors que la tempête, classée force 4 sur une échelle maximale de 5 en arrivant sur la côte est, avait perdu de son énergie samedi matin et était rétrogradée en tempête tropicale de force 1.

Le premier ministre du Queensland, Campbell Newman a précisé devant la presse que plusieurs milliers de personnes avaient été privées d'électricité et a prévenu que la tempête "continuait à constituer une menace" alors qu'elle se dirigeait vers le sud.

"Je suis extrêmement soulagé par le fait que pour le moment qu'aucun mort ou blessé ne nous ont été signalés", a dit M. Newman, tout en recommandant à la population de ne pas sortir ou de rester dans les abris "jusqu'à ce que la tempête soit définitivement terminée". Il a annoncé en outre une réunion de son cabinet chargée notamment d'étudier la possibilité de rétablir les lignes électriques et téléphoniques coupées le plus rapidement possible.

Une réunion de vents violents et des pluies diluviennes risquant de provoquer des inondations subites ainsi qu'une mer déchaînée, étaient attendus sur la côte est sous la menace de Ita.

L'alerte au cyclone restait en vigueur samedi matin à Port Douglas et Cairns et plus au sud Cardwell, située à environ 1.500 kilomètres de Brisbane.

"Tout phénomène au-delà des 80 km/h est dangereux", a déclaré à la télévision publique ABC le maire de Cook Shire, Peter Scott.

Le cyclone a provoqué des glissements de terrain à Cape Flattery vendredi dans la soirée (11H00 GMT) et quelque 30.000 habitants ont été priés d'évacuer dans une large zone aux environs de Cairns.

M. Newman avait les habitants de maisons construites avant 1985, date de l'entrée en vigueur de nouvelles normes de construction, qu'elles pourraient ne pas résister à ce cyclone.

Il avait été recommandé à ces habitants d'aller rejoindre les centres d'hébergement, en emportant avec eux leurs effets personnels importants ainsi que leurs médicaments, de la nourriture et de l'eau.

Les cyclones tropicaux sont fréquents dans le nord-est de l'Australie mais celui-ci est plus puissant que Yasi, un gigantesque cyclone qui avait dévasté maisons et récoltes de cette zone il y a trois ans.

bp/lto/oh/cgu/plh/mpd/abl

PLUS:hp