NOUVELLES

Le copilote du Boeing MH370 aurait essayé de téléphoner

12/04/2014 11:23 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
The shadow of a man using his mobile phone falls on a board with the characters "Pray for MH370 safe return" meant for relatives and workers to write their prayers and well wishes in a room reserved for relatives of Chinese passengers aboard the missing Malaysia Airlines flight MH370 in Beijing, China, Monday, March 24, 2014. Rain was expected to hamper the hunt Monday for debris suspected of being from the missing Malaysia Airlines jet, as the United States prepared to move a specialized device that can locate black boxes into the south Indian Ocean region. (AP Photo/Ng Han Guan)

Les enquêteurs malaisiens travaillant sur la disparition du Boeing MH370 de la Malaysia Airlines soupçonnent le copilote de l'avion d'avoir essayé de téléphoner à l'aide de son portable après que l'appareil eut modifié sa trajectoire, rapporte le journal de Kuala Lumpur New Straits Times, samedi.

Selon des sources anonymes proches de l'enquête, un appel provenant du portable du copilote Fariq Abdul Hamid a été capté par une antenne de téléphonie alors que l'avion se trouvait à environ 200 milles nautiques (370 km) au nord-ouest de Penang, port de la côte ouest de la péninsule malaise.

« La tour de télécommunications a repéré l'appel qu'il tentait de passer. Sur la question de savoir pourquoi l'appel a été interrompu, c'est probablement parce que l'appareil s'éloignait très rapidement de la tour et n'était pas encore couvert par une autre tour », écrit le New Straits Times.

Cité par le journal, le ministre des Transports par intérim, Hishammuddin Hussein, semble mettre en doute ces informations, qui demandent selon lui à être vérifiées. « Si cela s'est vraiment produit, nous en aurions entendu parler auparavant. »

Selon d'autres sources proches de l'enquête, le signal du téléphone de Fariq Abdul Hamid pourrait seulement être un signal émis lorsqu'il s'est éteint.

La Malaisie concentre ses recherches sur les membres d'équipage du Boeing, après avoir conclu qu'aucun des 227 passagers du vol à destination de Pékin ne pouvait être impliqué dans la disparition de l'appareil.

Les enquêteurs ont acquis la conviction qu'une personne ayant une connaissance détaillée du fonctionnement du Boeing 777-200ER et de la navigation commerciale avait éteint les systèmes de communication de l'avion avant de le dévier délibérément de sa trajectoire.

Les recherches pour retrouver le Boeing disparu depuis cinq semaines ont repris mardi dans le sud de l'océan Indien alors que les batteries qui alimentent les boîtes noires sont peut-être déjà mortes.

INOLTRE SU HUFFPOST

Malaysia Airlines Flight