NOUVELLES

Grand Prix des Amériques - MotoGP: qui peut arrêter Marc Marquez?

12/04/2014 05:29 EDT | Actualisé 12/06/2014 05:12 EDT

Un an après y avoir signé son premier succès en MotoGP, l'Espagnol Marc Marquez retrouve dimanche le Grand Prix des Amériques avec le statut de grandissime favori.

Depuis qu'il est arrivé à Austin en début de semaine, le champion du monde en titre, 21 ans, n'a laissé aucun espoir à ses rivaux.

Le "boss" à Austin et en MotoGP, c'est lui, même s'il assure ne pas encore être à 100% de ses possibilités en raison d'une fracture du péroné droit survenue mi-février.

Le pilote Honda a dominé vendredi et samedi les quatre séances d'essais libres et les qualifications avec, à la clef, un nouveau record du tour avec un chrono de 2 min 02 sec 773/1000e (2:03.051 en 2013 par lui-même).

"La semaine se déroule jusqu'ici plutôt bien pour moi, mais le plus important c'est dimanche, il va falloir être très concentré dès le départ, c'est là qu'on peut faire la différence", a insisté le plus jeune champion du monde de l'histoire de la catégorie-reine après avoir signé la 11e "pole" de sa carrière, la 2e de l'année.

S'il avait été accroché jusqu'au bout par Valentino Rossi, 2e à seulement 259/1000e, le mois dernier au Qatar, Marquez semble cette fois survoler les débats.

Son coéquipier et compatriote Dani Pedrosa s'élancera à ses côtés sur une première ligne complétée par un autre pilote Honda, l'Allemand Stefan Bradl.

Mais Pedrosa, s'il a réduit l'écart avec son leader au cours des essais et qualifications, reste à bonne distance (289/1000e en qualifications).

- Duel Rabat-Zarco en Moto2 -

Le danger pour Marquez pourrait venir de Yamaha, qui monopolise la deuxième ligne avec l'Espagnol Aleix Espargaro (4e à 467/1000e de Marquez), son compatriote Jorge Lorenzo (5e à 470/1000e) et Rossi (6e à 471/1000e).

Le local de l'étape, le Texan Colin Edwards (Yamaha), qui a annoncé vendredi qu'il mettra un terme à sa carrière en fin de saison, s'élancera en 7e ligne avec le 19e chrono.

En Moto2, la course sera peut-être la plus palpitante et indécise du week-end. Le leader du Championnat du monde, l'Espagnol Esteve Rabat, a décroché la pole en toute fin de séance, au nez et à la barbe du Français Johann Zarco (Caterham Suter).

En Moto3, l'Australien Jack Miller (KTM) enchaîne les "premières". Après sa première victoire en Grand Prix le mois dernier au Qatar, il a décroché samedi sa première pole position avec un nouveau record du tour.

Il a devancé trois Espagnols, tous au guidon de Honda et à bonne distance en qualifications: Efren Vazquez, 2e temps à 347/1000e, Alex Rins 3e à 556/1000e et Alex Marquez 4e à 1 sec 010/1000e.

jr/gv

PLUS:hp