NOUVELLES

Chine: une fuite de pétrole à l'origine d'une importante contamination d'eau

12/04/2014 03:14 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Une fuite d'hydrocarbures imputée à un géant pétrolier chinois est à l'origine d'une importante pollution au benzène d'un réseau d'eau du robinet dans l'ouest du pays, a indiqué samedi un officiel local cité par un média d'Etat.

Des analyses menées jeudi et vendredi matin avaient détecté dans le réseau de distribution des eaux de la métropole de Lanzhou des niveaux de benzène, une substance cancérigène et incolore, vingt fois supérieurs à la limite nationale, selon des médias officiels.

La nouvelle, suivie de l'arrêt de l'approvisionnement en eau d'une partie de la ville, avaient crée vendredi un vent de panique chez les habitants, les poussant à prendre d'assaut les rayons de bouteilles d'eau minérale des magasins.

Un responsable des autorités locales chargé de l'environnement, cité par l'agence officielle Chine nouvelle, a précisé samedi qu'une fuite de pétrole par une filiale du groupe public CNPC était à l'origine de la contamination.

Selon lui, les enquêteurs ont ainsi retrouvé des traces d'hydrocarbures tout au long d'une conduite reliant deux usines de traitement gérées par la compagnie locale des eaux, coentreprise entre Veolia Water, filiale du français Veolia Environnement, et un partenaire chinois.

La plupart des cours d'eau en Chine sont sévèrement pollués par les rejets des exploitations agricoles et des usines qui les bordent, et les standards environnementaux que prône Pékin font l'objet d'une application extrêmement laxiste.

L'incident de Lanzhou intervient un mois après un grave épisode de pollution de l'environnement dans la région du Guangxi (sud), où des rejets de cadmium par des usines chimiques avaient contaminé des sources d'approvisionnement en eau desservant plusieurs millions de personnes.

jug/fw

PLUS:hp