NOUVELLES

Ukraine: Washington appelle à intensifier l'aide financière (Lew)

11/04/2014 10:51 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont appelé vendredi la communauté internationale à prendre des "mesures immédiates" pour compléter le montant d'aide promis à l'Ukraine par le FMI et répondre aux "vastes" besoins de financement du pays.

"Il est crucial que la communauté internationale -- les banques de développement multilatérales et les partenaires bilatéraux -- prennent des mesures immédiates pour (...) soutenir le programme du FMI en fournissant une aide financière", a déclaré le secrétaire au Trésor américain Jacob Lew, dans son intervention pour l'assemblée générale du FMI et de la Banque mondiale.

Le dirigeant a rappelé que le pays, en proie à l'instabilité politique et à une crise économique, faisait face à de "vastes besoins de financement".

Fin mars, le Fonds monétaire international a estimé que ces besoins se chiffraient à 27 milliards de dollars sur deux ans et a donné son pré-accord pour une ligne de crédit allant de 14 à 18 milliards de dollars.

D'autres pays et institutions, dont la Banque mondiale, ont promis de participer pour compléter l'aide du Fonds mais leur contribution exacte reste encore floue.

Les Etats-Unis se sont engagés à fournir une garantie de prêt à hauteur de 1 milliard de dollars tandis que les Européens devraient injecter 1,6 milliard d'euros de prêts et 600 millions d'aides.

"Nous espérons que d'autres vont s'engager afin que nous n'ayons pas à débourser autant que 18 milliards", a expliqué vendredi le chef du département Europe du FMI, Reza Moghadam, lors d'une conférence de presse.

"Nous sommes encore en discussion avec des donateurs bilatéraux et multilatéraux et nous avons enregistré certains succès", a-t-il affirmé alors que les Etats-membres du Fonds doivent définitivement approuver le plan d'aide à l'Ukraine --et son montant-- fin avril, début mai.

Présent lui aussi à Washington, le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a assuré que malgré tout le FMI devrait rester "le pilote" du plan d'aide international à l'Ukraine.

Le ton est monté ces derniers jours entre les Occidentaux et Moscou à propos de l'Ukraine, où la situation reste extrêmement tendue, après l'insurrection de quelques milliers d'activistes pro-russes qui se sont emparés de bâtiments publics dans deux grandes villes de l'Est russophone du pays.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a dénoncé vendredi "l'incitation à des sentiments antirusses" qui "menace de manière évidente la stabilité européenne". Le président américain Barack Obama a lui dit qu'il fallait s'attendre à une "escalade".

jt-gw/aue/are

PLUS:hp