NOUVELLES

L'Ancienne-Lorette : la Ville de Québec exige le retrait des sacs de sable

11/04/2014 11:29 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Après plusieurs avis, la Ville de Québec envoie une mise en demeure à la Ville de L'Ancienne-Lorette afin qu'elle retire sans délai les ouvrages temporaires mis en place pour contenir les débordements de la rivière Lorette.

Deux avis de non-conformité avaient été envoyés en octobre et en novembre par le ministère de l'Environnement et par la Ville de Québec.

Québec prévient maintenant sa voisine qu'elle retirera elle-même les sacs aux frais de L'Ancienne-Lorette si cette dernière refuse d'obtempérer immédiatement.

La Ville de Québec estime que les 650 sacs de sable mis en place contre sa volonté en août dernier le long de la rivière Lorette à l'initiative du maire Émile Loranger ont été installés de façon dérogatoire.

Des problèmes pourraient par ailleurs survenir en aval en cas de crue importante, souligne Jonathan Julien, vice-président du comité exécutif de Québec qui redoute notamment les précipitations prévues pour dimanche.

« Nous les avisons également qu'en cas de débordement de la rivière Lorette, nous tiendrons responsable de tous les dommages pouvant résulter de la présence de ces sacs, la Ville de L'Ancienne-Lorette », a-t-il déclaré en point de presse vendredi.

Québec affirme par ailleurs que la présence des sacs de sable et des remblais nuit à sa capacité de finaliser les mesures temporaires prises à l'automne pour contrôler le débit de la rivière Lorette.

La Ville soutient également qu'elle a dû modifier l'échéancier prévu pour les travaux permanents et reporter à 2015 les travaux de remodelage de la berge.

De son côté, la Ville de L'Ancienne-Lorette ne réagira pas. Elle veut d'abord prendre connaissance de la mise en demeure. 

Une rencontre est prévue dimanche avec les citoyens de L'Ancienne-Lorette victimes des crues de la rivière Lorette pour faire le point.

PLUS:rc