NOUVELLES

L'agriculture émet de plus en plus de gaz à effet de serre dans le monde

11/04/2014 12:47 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Méthane rejeté par les ruminants et les rizières, protoxyde d'azote issus des engrais... L'agriculture mondiale émet de plus en plus de gaz responsables du réchauffement du climat, selon un inventaire établi vendredi par la FAO.

Les émissions de l'agriculture et de l'élevage ont ainsi augmenté de 14% entre 2001 et 2011, "traduisant essentiellement une expansion des productions agricoles totales dans les pays en développement", et les émissions globales de l'agriculture, des forêts et des pêches pourraient "continuer à augmenter de 30 pour cent d'ici 2050, si les efforts pour les réduire ne sont pas intensifiés", a souligné l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

L'agence onusienne, basée à Rome, précise que "c'est la première fois" qu'elle se livre à un tel inventaire.

Globalement, selon des estimations précédentes, l'agriculture contribuerait pour 10 à 12% aux émissions globales à effet de serre (GES), sans prendre en compte les émissions issues de la déforestation.

En 2011, les émissions de l'agriculture et de l'élevage étaient estimées à 5,3 milliards de tonnes d'équivalent CO2, contre 4,7 milliards de tonnes en 2001. Sur la même période, les émissions nettes de gaz à effet de serre dues aux "changements d'affectation des terres et à la déforestation", de l'ordre de 4 milliards de tonnes, ont reculé de 10%, selon la FAO.

Le méthane émis par les rots et les flatulences issus de la digestion des ruminants représente la principale contribution du secteur, soit près de 40%, souligne la FAO.

Les émissions azotées dues aux engrais synthétiques représentent une part moins importante (14% en 2011), mais c'est la source qui "augmente le plus rapidement" dans le secteur agricole (+37% depuis 2001).

Parmi les autres sources, le méthane issu de la riziculture représente 10% et les gaz issus des feux de savane 5%.

Géographiquement, l'Asie est la région émettant le plus de gaz à effet de serre d'origine agricole (45% en 2011) devant les Amériques (25%), l'Afrique (15%), l'Europe (11%) et l'Océanie (4%).

Les émissions liées à la consommation d'énergie ont par ailleurs augmenté de 75% depuis 1990, souligne la FAO.

"Les nouvelles données de la FAO sont la source la plus complète d'informations existant à ce jour sur le rôle de l'agriculture dans le réchauffement de la planète", commente Francesco Tubiello de la Division FAO du climat, de l'énergie et des régimes fonciers, qui voit dans cet inventaire un outil pour mieux cibler les efforts à faire.

alu/fa/fm

PLUS:hp