NOUVELLES

Espagne - 33e journée: Barcelone et Real patraques, fièvre à l'Atletico

11/04/2014 10:18 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

L'Atletico, qui a terrassé le FC Barcelone en Ligue des champions, espère prolonger son frisson européen ce week-end pour la 33e journée du Championnat d'Espagne, dont il occupe toujours la tête devant un Barça refroidi et un Real en souffrance sans Cristiano Ronaldo.

. Promenade de santé pour l'Atletico ?

Après l'euphorie d'une qualification historique en demi-finale de C1, la première depuis 40 ans, l'"Atleti" ne doit pas se laisser griser: les "Colchoneros" abordent dimanche (17h00 GMT) un court déplacement à Getafe (18e), dans la banlieue madrilène.

Les choses s'annoncent plutôt favorablement puisque Getafe, en grande difficulté, n'a plus gagné chez lui en Liga depuis fin novembre. Mais l'Atletico, en tête avec un point d'avance sur le Barça et trois sur le Real, ne peut pas faillir.

"Nous allons continuer à travailler tranquillement parce que nous n'avons encore rien gagné", a prévenu l'entraîneur madrilène Diego Simeone.

Fidèle à son leitmotiv du "match après match", le technicien argentin devrait remobiliser à fond ses hommes, qui n'ont jamais été aussi près du titre depuis le doublé Coupe-Championnat de 1995-1996.

Reste l'inconnue Diego Costa: absent de la feuille de match mercredi contre le Barça (cuisse), le meilleur buteur "rojiblanco" serait un renfort de poids dimanche au Coliseum Alfonso-Pérez.

. Coup de froid au Barça

La pilule est dure à avaler pour Barcelone. Les Catalans, qui avaient auparavant leur destin en main dans trois compétitions, n'ont plus que la Coupe du Roi et la Liga à aller chercher après leur triste sortie en Ligue des champions (1-1, 1-0 contre l'Atletico).

"Même si c'est une défaite très douloureuse, il n'y a pas le temps de se lamenter", a asséné l'entraîneur Gerardo Martino vendredi en conférence de presse.

Critiqué dans les médias espagnols pour ses choix tactiques, l'Argentin est néanmoins dos au mur pour sauver le club d'une saison décidément morose.

Dès samedi soir (18h00 GMT), le Barça se déplace à Grenade pour tenter de mettre sous pression le leader "colchonero".

Surtout, un clasico contre le Real Madrid se profile mercredi prochain en finale de la Coupe du Roi à Valence: en cas de succès, Barcelone pourrait s'assurer d'éviter une première saison sans titre majeur depuis 2007-2008.

Dans cette optique, Martino a choisi de laisser au repos "par précaution" Marc Bartra (cuisse). Il ne compte donc qu'un seul défenseur central opérationnel, Javier Mascherano, et devra lui associer le latéral brésilien Adriano ou bien les milieux Sergio Busquets ou Alex Song.

A charge pour les attaquants barcelonais, notamment un Lionel Messi bien discret mercredi au stade Vicente-Calderon, de compenser cette fragilité défensive et de guider le sursaut catalan.

. Ronaldo blessé, le Real souffre

Certes, l'entraîneur Carlo Ancelotti assure que la blessure à la cuisse de Cristiano Ronaldo n'est pas "grande". Mais elle intervient au pire moment pour le Portugais et le Real, seul club espagnol encore en course pour un triplé Championnat-Coupe-C1.

D'ores et déjà forfait pour la réception d'Almeria (19e) samedi soir en Liga au stade Bernabeu (20h00 GMT), "CR7" est également incertain pour la finale de la Coupe du Roi, pour laquelle Ancelotti refusera de "prendre des risques" juste avant les demi-finales de la Ligue des champions face au Bayern Munich.

Sans son double Ballon d'Or, meilleur buteur de Liga (28 buts), le Real a beaucoup souffert mardi sur la pelouse de Dortmund, encaissant deux buts sur des erreurs défensives et passant à un cheveu de l'élimination devant un Borussia déchaîné (2-0).

"Nous avons perdu un match pour du beurre", a minimisé Ancelotti. "Nous n'avons pas de problème, nous faisons notre autocritique après les erreurs à Dortmund et nous allons essayer de ne pas les reproduire."

Bale, Benzema, Isco, Di Maria: les grands noms de l'effectif merengue doivent désormais chasser le spectre de la Ronaldo-dépendance.

Programme (en heures GMT):

Vendredi:

(19h00) Osasuna - Valladolid

Samedi:

(14h00) Celta Vigo - Real Sociedad

(16h00) Villarreal - Levante

(18h00) Grenade - FC Barcelone

(20h00) Real Madrid - Almeria

Dimanche:

(10h00) Betis Séville - FC Séville

(15h00) Valence - Elche

(17h00) Getafe - Atletico Madrid

(19h00) Espanyol Barcelone - Rayo Vallecano

Lundi:

(20h00) Athletic Bilbao - Malaga

Classement: Pts J G N P bp bc dif

1. Atletico Madrid 79 32 25 4 3 70 22 48

2. FC Barcelone 78 32 25 3 4 92 26 66

3. Real Madrid 76 32 24 4 4 90 32 58

4. Athletic Bilbao 59 32 17 8 7 55 35 20

5. FC Séville 53 32 15 8 9 59 47 12

6. Real Sociedad 50 32 14 8 10 54 48 6

7. Villarreal 49 32 14 7 11 51 38 13

8. Valence CF 41 32 11 8 13 44 45 -1

9. Levante 40 32 10 10 12 30 40 -10

10. Espanyol Barcelone 40 32 11 7 14 35 40 -5

11. Malaga 38 32 10 8 14 35 40 -5

12. Rayo Vallecano 36 32 11 3 18 37 68 -31

13. Celta Vigo 36 32 10 6 16 34 47 -13

14. Elche 35 32 8 11 13 26 42 -16

15. Grenade 34 32 10 4 18 29 46 -17

16. Osasuna 33 32 9 6 17 28 53 -25

17. Valladolid 31 32 6 13 13 32 50 -18

18. Getafe 31 32 8 7 17 29 49 -20

19. Almeria 30 32 8 6 18 34 60 -26

20. Betis Séville 22 32 5 7 20 28 64 -36

jed/chc

PLUS:hp