NOUVELLES

Inondations printanières

11/04/2014 08:05 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

L'arrivée tardive, mais soudaine, du printemps provoque des risques de débâcle pour pratiquement l'ensemble des cours d'eau de la Montérégie et de plusieurs régions riveraines du fleuve et de l'est ontarien. Les fortes quantités d'eau de ruissellement provoqué par la fonte rapide des neiges entraînent des crues rapides des cours d'eau.

La directrice régionale de la Sécurité civile pour la Montérégie et l'Estrie, Christine Savard, a indiqué « qu'avec les précipitations annoncées, surtout dans la partie ouest de la Montérégie où elles seront un peu plus abondantes, ça va nécessiter une surveillance étroite de la part des municipalités ».

En Montérégie, les rivières Châteauguay et Yamaskasont sous haute surveillance. Des avertissements de fortes crues sont en vigueur pour la région de Châteauguay et de Saint-Hyacinthe. C'est également le cas des bassins hydrographiques formés par les triangles Drummondville-Magog-Granby et de Victoriaville-Thetford Mines-Weedon.

La rivière Châteauguay déborde déjà en certains endroits à Huntingdon. La situation y est d'autant plus préoccupante puisque des couverts de glace persistent sur le cours d'eau.

Les rivières Yamaska et Richelieu demeurent sous haute surveillance même si les deux cours d'eau réagissent plus lentement que la rivière Châteauguay.

La Sûreté du Québec (SQ) a dû fermer plusieurs tronçons de route dans la région de Huntingdon, dont une partie du chemin Fairview.

Des dizaines de maisons à St-Gertrude sont inondées puisque la rivière Bécancour est sortie de son lit. La rivière chaudière a également inondé des maisons à Beauceville. Plusieurs municipalités qui longent cette rivière sont aussi sous haute surveillance. 

Dans le secteur de Vaudreuil-Soulanges, le village de Saint-Clet demeure sur un pied d'alerte, en raison du ruissellement. La rivière Deslisle sera étroitement surveillée avec la fonte et les pluies annoncées.

Les riverains de la portion de la Rive-Nord, le long du fleuve Saint-Laurent - comprise entre Terrebonne et Joliette - sont également visés par un avertissement de fortes crues. Le niveau des rivières de Lanaudière monte plus lentement, mais les effets des eaux de ruissellement commencent à s'y faire sentir. Les rivières Bayonne et l'Achigan sont passées à un risque de fortes crues au cours de la journée de vendredi. Les rivières des Mille Îles et des Prairies sont aussi sous haute surveillance. 

La crue des eaux s'est accélérée en raison de la pluie de la nuit dernière.

Le Pilsen inondé en Estrie

En Estrie, c'est la crue du lac Massawippi qui inquiète les riverains à North Hatley. Le niveau du lac a monté d'un mètre au cours des six derniers jours. L'eau a commencé à s'infiltrer au Pub le Pilsen, premier indice d'une crue menaçante dans la région.

D'autres commerçants de North Hatley sont également touchés par des inondations.

L'eau menace Belleville 

En Ontario, la rivière Moira inquiète les autorités de la région de Belleville. Le maire de l'endroit a d'ailleurs déclaré l'état d'urgence plus tôt cette semaine. Le niveau de la rivière pourrait encore augmenter de 15 à 20 cm au cours des 48 prochaines heures en raison de la pluie qui devrait s'abattre sur la région. Le secteur de Foxboro risque d'être le plus touché.

La pluie annoncée pour les prochains jours pourrait également aggraver la situation.

PLUS:rc