NOUVELLES

Coronavirus MERS: décès d'un urgentiste philippin aux Emirats

11/04/2014 09:37 EDT | Actualisé 11/06/2014 05:12 EDT

Un urgentiste philippin atteint du coronavirus MERS est décédé de complications respiratoires, ont annoncé vendredi les autorités émiraties, précisant que cinq autres cas avaient été enregistrés chez les collègues philippins de la victime dans un service d'urgences d'Abou Dhabi.

Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur a assuré avoir pris "toutes les mesures préventives nécessaires en plaçant les patients sous quarantaine".

Il a indiqué que les six Philippins travaillaient pour le service d'urgences Al-Ain à Abou Dhabi, sans préciser quand l'un d'eux était décédé.

Cette semaine, le service des urgences du principal hôpital public de Jeddah, dans l'ouest de l'Arabie saoudite, avait été fermé durant 24 heures pour décontamination, car il accueillait plusieurs malades atteints du coronavirus, dont trois membres du personnel médical.

L'Arabie saoudite est le premier foyer du coronavirus MERS, maladie apparue en septembre 2012. Selon les autorités, 182 personnes ont été contaminées dans le royaume, dont 67 sont décédées.

Dans son dernier bilan communiqué vendredi, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) indique avoir été informée au total de 212 cas de contamination confirmés en laboratoire à travers le monde, dont 88 décès.

Aux Emirats arabes unis, le premier cas de coronavirus MERS a été diagnostiqué en juillet 2013, et le premier décès annoncé en décembre de la même année.

Dans son communiqué, le ministère émirati de l'Intérieur n'a pas précisé le nombre de cas enregistrés aux Emirats, ni le nombre de décès.

L'OMS avait indiqué début avril avoir été informé le 30 mars de la mort d'un Emirati de 64 ans, qui avait des antécédents médicaux.

Cet homme "n'avait pas eu de contact avec des cas dont la contamination a été confirmée en laboratoire, mais avait été exposé à des animaux" et avait visité une ferme de dromadaires en Arabie saoudite le 10 mars, a précisé l'OMS.

Selon une étude publiée fin février aux Etats-Unis, le coronavirus MERS, qui est responsable de problèmes respiratoires aigus, pourrait être transmis par des dromadaires.

Ce coronavirus appartient à la famille du virus responsable du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui avait fait près de 800 morts dans le monde en 2003.

lyn/srm/faa/cco

PLUS:hp