NOUVELLES

Un promoteur de l'anneau de glace rêve de compétitions en 2017

10/04/2014 05:58 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

L'un des promoteurs du projet de l'anneau de glace couvert à Québec, Benoit Lamarche est heureux de l'élection d'un gouvernement libéral qui appuie cette idée. Même si la première pelletée de terre n'a pas encore été effectuée. Il pense déjà aux événements qui pourraient s'y tenir.

M. Lamarche se permet maintenant de rêver. Il aimerait présenter à Québec, dès 2017, les essais canadiens de patinage de vitesse en vue des Jeux olympiques de 2018 en Corée du Sud.

Il croit que la ville pourrait accueillir ces compétitions même si le délai semble serré. M. Lamarche s'appuie sur la façon dont l'administration Labeaume gère le dossier de l'amphithéâtre. « C'est très impressionnant au niveau des échéances et tout ça. On peut penser entre trois et quatre ans que le projet pourrait être prêt à livrer, si on est optimiste », dit-il.



La ville de Québec entamera l'étude des besoins au cours des prochaines semaines pour ce projet évalué à 100 millions de dollars.

PLUS:rc