NOUVELLES

Montérégie/Estrie: les inondations se résorbent, mais la surveillance continue

10/04/2014 11:29 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT
Agence QMI

MONTRÉAL - La situation s'est beaucoup améliorée au cours des dernières heures en Montérégie et en Estrie mais la Sécurité civile maintient une surveillance étroite de certains cours d'eau.

Le village de Saint-Clet, pour sa part, qui avait été touché par des inondations dues au ruissellement de la fonte des neiges, revient tranquillement à sa routine. Le Centre de la petite enfance et l'école primaire qui y avaient été fermés ont rouvert leurs portes, jeudi matin.

Après avoir causé de nombreux maux de tête, l'embâcle de la rivière l'Acadie s'est résorbé durant la nuit et le niveau de la rivière a baissé.

La rivière Châteauguay a également coopéré, de sorte que les résidants de Huntingdon qui avaient été évacués ont pu rentrer chez eux et la portion de la route 138 qui y avait été fermée, a pu être rouverte. Les autorités gardent toutefois un oeil attentif sur la situation tant à Huntingdon qu'à Châteauguay.

À Brigham, la rivière Yamaska demeure sous haute surveillance mais son niveau était à la baisse jeudi.

Le niveau de la rivière Noire, lui, s'est stabilisé alors que deux amoncellements de glace continuent d'inquiéter dans les secteurs de Sainte-Cécile-de-Milton et de Saint-Valérien-de-Milton.

Les rivières aux Brochets et aux Anglais demeurent elles aussi sous surveillance mais ne présentent pas de problématiques particulières pour l'instant.

Sur la rivière Richelieu, la glace est entièrement disparue entre le Lac Champlain et le bassin de Chambly, de sorte que ces secteurs, durement éprouvés en 2011, ne sont plus menacés.

Cependant, on constate la présence d'un couvert de entre le bassin et l'embouchure à Sorel-Tracy. La glace s'amincit par la fonte qui fait fondre le dessus et par l'érosion causée par une vive circulation d'eau en dessous, ce qui pourrait aider à rendre la débâcle inoffensive.