NOUVELLES

Les députés russes au Conseil de l'Europe privés de droits de vote

10/04/2014 07:36 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

L'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE) a voté jeudi à Strasbourg la suspension jusqu'à la fin 2014 des droits de vote de ses 18 membres russes, en guise de sanctions suite à l'annexion de la Crimée par la Russie.

L'APCE a adopté une résolution en ce sens par 145 voix de ses membres présents, contre 21 et 22 abstentions. Les députés russes avaient boycotté le débat préalable à ce vote, dénonçant une "farce".

"Afin de marquer sa condamnation et sa désapprobation face aux agissements de la Fédération de Russie à l'égard de l'Ukraine", l'Assemblée a décidé de suspendre, jusqu'à la fin 2014, les droits de vote de la délégation russe, mais également son droit d'être représentée à certaines instances dirigeantes de l'Assemblée ainsi que de participer à des missions d'observation des élections.

Immédiatement après ce vote, le chef de file des 18 élus russes, Alexeï Pouchkov, a menacé lors d'une conférence de presse que sa délégation quitte l'APCE, où sa présence n'aurait plus "aucun sens". Il a annoncé qu'une décision à ce sujet serait prise dans les semaines qui viennent.

L'APCE - dénuée de pouvoir législatif, mais destinée à favoriser le dialogue, notamment sur des questions liées à la démocratie et aux droits de l'homme - réunit à Strasbourg 318 députés, issus des parlements nationaux des 47 pays membres du Conseil de l'Europe. Parmi eux on compte 18 Russes et 12 Ukrainiens.

La Russie a d'ores et déjà signifié qu'elle n'accepterait aucune sanction sans réagir à l'APCE. Celle-ci l'avait déjà privée de son droit de vote en 2000 lors du lancement par Vladimir Poutine de la deuxième guerre de Tchétchénie.

ab/mct/ia

PLUS:hp