NOUVELLES

Le pape François réagit au lynchage d'un délinquant argentin: "j'ai senti les coups"

10/04/2014 06:01 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Le pape a fortement réagi au lynchage d'un jeune délinquant en mars à Rosario (Argentine) par une foule en colère, en confiant avoir "senti les coups" et en condamnant un châtiment infligé à un individu "qui n'était pas un Martien", a rapporté jeudi le site Il Sismografo.

Jorge Mario Bergoglio a envoyé un courriel à deux frères argentins qui lui avaient rapporté par courrier ce lynchage, en l'accompagnant d'une brève vidéo prise au moment du drame.

Celui-ci était survenu le 22 mars dernier dans le quartier Azcuenaga de la ville de Rosario (nord-ouest de Buenos Aires). David Moreira, 18 ans, avait été lynché en pleine rue par une cinquantaine de personnes, parce qu'il avait volé le sac d'une femme.

"La scène m'a rempli de douleur. J'ai senti les coups dans mon âme. Il n'était pas un Martien mais un garçon de notre peuple", même si, a-t-il ajouté, "c'est vrai, il était délinquant".

Rappelant la parole de Jésus condamnant une lapidation - "que celui qui n'a pas péché lance la première pierre -", le pape a ajouté au sujet de la justice expéditive de la foule à Rosario: "Tout cela m'a fait mal, le corps de ce jeune homme me faisait mal, le coeur de ceux qui le frappaient me faisaient mal! J'ai pensé+ ce garçon, c'est nous qui l'avons formé+ En quoi avons-nous échoué ?"

"Le pire qui pourrait nous arriver est d'oublier cette scène. Que le Seigneur nous donne la grâce de pleurer pour le garçon délinquant, mais de pleurer aussi pour nous".

jlv/lrb/jh

PLUS:hp