NOUVELLES

La vieille cloche de Batoche retrouvée

10/04/2014 11:00 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Après une disparition qui a fait couler beaucoup d'encre, tant chez les Métis que dans la région de Millbrook en Ontario, la cloche de Batoche a finalement été retrouvée par une équipe de CBC, en plein territoire métis en Saskatchewan.

Des notes et des certificats manuscrits indiquent en effet que Marie-Antoinette, la cloche de l'église de Batoche (paroisse de Saint-Antoine-de-Padoue), n'a jamais été volée : elle a plutôt été donnée à la paroisse Saint-Laurent de Grandin, à 12 km de Batoche.

En fouillant les archives de la paroisse Saint-Laurent de Grandin, l'historienne Juliette Champagne, qui se spécialise dans l'histoire franco-canadienne dans l'ouest du pays, a mis la main sur le registre de bénédiction de la cloche remis à la paroisse en même temps que la cloche.

Le document est signé par Mgr Vital Grandin.

Une note signée par le père Le Chevallier, qui a fait construire l'église de Saint-Laurent de Grandin, accompagne ce certificat.

L'église originale de Saint-Laurent a brûlé à l'été 1990. La cloche a été en grande partie détruite : seuls deux morceaux et le battant ont été retrouvés. Les dimensions du battant, 29 cm, correspondent bel et bien aux cloches Grandin fondues en France.

L'église a été reconstruite et les morceaux de cloche sont conservés sous clé dans une armoire vitrée dans le sanctuaire.

« C'est littéralement, Marie-Antoinette », insiste Céline Perillat, administratrice du Centre d'interprétation régional de Duck Lake, qui se spécialise dans l'histoire de la région.

La cloche à la bonne place

« Je crois que c'est sa place », fait valoir Mme Perillat. « La cloche a été donnée par Batoche à Saint-Laurent, et elle est ensuite devenue partie intégrante de l'histoire de la paroisse de Saint-Laurent », ajoute-t-elle.

L'église Saint-Laurent de Grandin accueille chaque été des pèlerins qui viennent prier dans le sanctuaire. Certains ont signalé des miracles après leur passage.

« Je dirais que cette cloche est dans sa dernière demeure, parce que la vraie cloche de Batoche est celle qui est dans le clocher de l'église de Batoche maintenant », affirme Céline Perillat.

Une cloche mythique 

La quête pour retrouver la cloche de Batoche a non seulement permis de retracer les vrais restes de la cloche qui a déjà résonné à Batoche. Elle a aussi fait la lumière sur les véritables origines de la cloche conservée de nombreuses années dans la Légion de Millbrook en Ontario avant d'être dérobée en 1991 et de disparaître sans laisser de trace, jusqu'en 2013 : la cloche de Frog Lake.

PLUS:rc