NOUVELLES

Anelka: pas de "quenelle" avec l'Atletico Mineiro, préviennent des supporters

10/04/2014 12:10 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Un groupe de supporters de l'Atletico Mineiro, club brésilien avec lequel s'est engagé Nicolas Anelka, a prévenu qu'il n'accepterait pas la "quenelle", qui avait valu à l'attaquant français une sanction de la part de la Fédération anglaise.

"Comme nous croyons dans l'histoire unique du Club Atletico Mineiro et de ses supporters, la Massa, avec une veine populaire et démocratique marquée par des gestes comme le poing fermé de Reinaldo, nous n'accepterons de gestes comme la quenelle de la part d'aucun joueur qui porte le maillot de notre Galo", le surnom du club, écrit sur Facebook le groupe Galo Marx, marqué à gauche.

Reinaldo était un attaquant du club de Belo Horizonte dans les années 1970-80 qui célébrait ses buts en levant un poing fermé en guise de protestation contre la dictature militaire au Brésil (1964-1985).

Galo Marx retrace l'histoire de la "quenelle" et affirme que "le geste qui à l'origine pouvait ne pas être antisémite l'est devenu en raison de l'usage qu'en a fait une partie de l'extrême droite européenne".

Anelka (35 ans) avait célébré en décembre un but pour West Bromwich Albion contre West Ham en Premier League anglaise en exécutant une "quenelle", un geste considéré par certains comme antisémite, et avait été condamné le 27 février à cinq matches de suspension et à une amende de 80.000 livres (97.000 euros) par une commission indépendante de la Fédération anglaise. La Fifa a été saisie pour étendre la sanction au niveau mondial.

Depuis le début de l'affaire, Anelka a toujours plaidé non coupable, expliquant ce geste comme une "dédicace" anti-système à son ami Dieudonné, l'humoriste polémiste français qui en est l'inventeur.

Le joueur a quitté WBA à la mi-mars. Dimanche, Alexandre Kalil, le président de l'Atletico Mineiro, où évolue le milieu offensif brésilien Ronaldinho et qui a remporté la Copa Libertadores en 2013 (équivalent sud-américain de la Ligue des champions européenne), a annoncé qu'il avait engagé Anelka.

L'attaquant international (69 sélections, 14 buts) n'était toujours pas arrivé à Belo Horizonte jeudi à la mi-journée, selon le club. "Il reste des détails à régler, il ne devrait pas être présenté à la presse vendredi, mais peut-être ce week-end ou en début de semaine prochaine", a dit à l'AFP le directeur de communication de l'Atletico, Domênico Bhering Almeida.

ybl/ag/fbx

PLUS:hp