NOUVELLES

Allemagne: les instituts optimistes sur la croissance mais critiques du gouvernement

10/04/2014 05:14 EDT | Actualisé 10/06/2014 05:12 EDT

Les quatre principaux instituts de conjoncture allemands ont légèrement relevé jeudi leur prévision commune pour la croissance de la première économie européenne cette année, mais estiment que l'action du gouvernement fait souffler "des vents contraires" sur la conjoncture.

"En ce printemps 2014, l'économie allemande est dans une phase d'expansion", selon le rapport collectif publié jeudi par ces instituts, qui voient dans la demande intérieure "la force motrice" de la croissance.

Ils tablent dorénavant sur une hausse du Produit intérieur brut (PIB) cette année de 1,9%, contre 1,8% attendu à l'automne. Ils sont ainsi légèrement plus optimistes que le gouvernement (1,8%), la Banque centrale allemande (1,7%) ou le Fonds monétaire international (1,7%).

"La production est à la hausse, l'emploi progresse et le moral des entrepreneurs et des consommateurs s'est nettement amélioré", détaillent les experts de l'Ifo de Munich, du RWI de Essen, du DIW de Berlin et du IWH de Halle.

"Sur l'année 2015 le rythme d'expansion restera soutenu", prédisent les instituts, qui publient pour la première fois une prévision de croissance commune à cet horizon, de 2%, en ligne avec les estimations de la plupart des institutions.

Les experts se montrent très critiques à l'égard de l'action du gouvernement, et estiment que la politique menée par la coalition d'Angela Merkel fait souffler "des vents contraires" sur la conjoncture.

L'abaissement à 63 ans pour certains salariés de l'âge de départ à la retraite est "un pas dans la mauvaise direction" et l'introduction d'un salaire minimum à partir de 2015 "va tempérer la hausse de l'activité", jugent-il.

Ces deux réformes ont été mises sur les rails rapidement par le gouvernement, sous l'impulsion des sociaux-démocrates, nouveaux partenaires de coalition des conservateurs de Mme Merkel.

mtr/oaa/ggy/jh

PLUS:hp