NOUVELLES

Wall Street, rassurée sur les intentions de la Fed, s'envole

09/04/2014 04:44 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

Wall Street a nettement grimpé mercredi, les minutes de la dernière réunion de la Banque centrale américaine (Fed) apaisant les craintes de remontée plus rapide qu'anticipé des taux d'intérêt: le Dow Jones a gagné 1,11% et le Nasdaq 1,72%.

Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average est monté de 181,04 points à 16.437,18 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 70,91 points à 4.183,90 points.

Le Standard & Poor's 500 s'est apprécié de 1,09% ou 20,22 points à 1.872,18 points.

Selon le compte rendu de la réunion du Comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed des 18 et 19 mars publié mercredi, il n'était pas dans l'intention de ses membres de laisser entendre qu'une hausse des taux pourrait intervenir plus tôt que prévu par la majorité des observateurs.

Lors de la conférence de presse ayant suivi cette rencontre, la présidente de la Fed Janet Yellen avait en effet laissé échapper que ce relèvement pourrait avoir lieu six mois après la fin du programme d'achats d'actifs de l'institution. Cette remarque avait plombé Wall Street.

"Le marché est obsédé par l'idée qu'un resserrement des taux pourrait arriver plus tôt qu'initialement anticipé, et les minutes de la Fed ont un peu apaisé cette crainte", a remarqué Brent Schutte de BMO.

Visiblement, "le Comité ne signalera pas qu'il s'approche d'une décision sur le relèvement des taux d'intérêt tant qu'il ne verra pas suffisamment de preuves que l'inflation se rapproche de l'objectif" des 2%, ont souligné pour leur part les analystes de Barclays.

Or, "la majorité du Comité considère que l'inflation va augmenter très lentement au cours des prochaines années, et certains estiment même que la politique n'est pas assez accommodante pour permettre à l'inflation d'atteindre assez rapidement" cet objectif, ont-ils ajouté.

La progression des indices de la place new-yorkaise a aussi été nourrie "par le rebond de quelques valeurs technologiques à capitalisation élevée comme Facebook, Yahoo! ou eBay", minées récemment par des interrogations sur la légitimité de leur valorisation élevée, a observé Steven Rosen de la Société Générale.

Les investisseurs ont aussi été encouragés par les comptes trimestriels du géant de l'aluminium Alcoa, de bon augure pour la suite de la saison des résultats.

L'entreprise a certes enregistré une perte nette liée à son programme drastique de réductions de coûts pour faire face à des prix de vente faibles. Mais son résultat ajusté par action, mesure privilégiée par les investisseurs à Wall Street, a dépassé leurs attentes.

Le marché obligataire a légèrement reculé. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans a progressé à 2,684% contre 2,681% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,565% contre 3,540% à la précédente clôture.

jum/sl/sam

PLUS:hp