NOUVELLES

Voice Of America ne va plus émettre en Russie

09/04/2014 11:34 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

La radio Voice of America, financée par les Etats-Unis, va cesser d'émettre en Russie, après que l'agence de presse publique russe permettant sa diffusion a décidé de suspendre leur coopération, a annoncé mercredi le directeur de cette agence, "Rossia Segodnia".

"Rossia Segodnia ("La Russie Aujourd'hui") ne va pas travailler avec Voice of America ("La Voix de l'Amérique")", a déclaré Dmitri Kisselev, nommé en décembre par le président Vladimir Poutine à la tête de cette nouvelle entité regroupant l'agence de presse Ria Novosti, la chaine de télévision RT et la radio la Voix de la Russie.

Il a précisé que le contrat permettant d'émettre Voice of America sur une fréquence AM ne serait pas renouvelé.

"C'est comme s'ils venaient d'un autre monde. Ou du moins d'un monde qui n'existe plus. Je considère ces stations comme des spams sur nos ondes", a-t-il expliqué à Ria Novosti, faisant référence à Voice of America et à Radio Liberty, un autre média financé par les Etats-Unis et diffusé en Russie.

"Cela n'a rien a voir avec la liberté d'expression" car ces médias ne font "rien d'original", a-t-il justifié.

Présentateur controversé, connu pour ses diatribes antiaméricaines ou contre les homosexuels, M. Kisselev figure sur la liste des personnalités sanctionnées par l'Union européenne après le rattachement de la péninsule ukrainienne de Crimée à la Russie.

L'agence américaine Broadcasting Board of Governors, chargée du contrôle des médias financés par les Etats-Unis, a également annoncé que M. Kisselev avait interrompu toute coopération avec Voice of America.

La radio existait surtout de manière symbolique en Russie, étant diffusée sur une fréquence AM à Moscou, via un accord avec la Voix de la Russie, station récemment placée sous le contrôle de Rossia Segodnia.

ma-lap/bfi

PLUS:hp