NOUVELLES

Ukraine: Merkel ne voit pas de signe d'apaisement de la Russie

09/04/2014 05:15 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

La chancelière allemande Angela Merkel a critiqué mercredi la Russie, ne voyant pas de signe d'apaisement de sa part dans la crise ukrainienne après l'engagement de Vladimir Poutine à retirer des troupes massées à la frontière du pays.

"La situation en Ukraine reste difficile", a affirmé la chancelière lors d'un discours de politique générale devant les députés du Bundestag. "Malheureusement, sur beaucoup de points, on ne peut pas percevoir de contribution de la Russie à une détente", a-t-elle ajouté, tout en plaidant pour une poursuite du dialogue avec Moscou.

Mme Merkel avait fait savoir fin mars que Vladimir Poutine l'avait informée lors d'une conversation téléphonique d'un "retrait partiel des troupes russes à la frontière orientale de l'Ukraine", "pour stabiliser la situation en Ukraine et en Transnistrie".

Depuis, selon Berlin, rien n'est venu confirmer ce mouvement.

L'Allemagne va continuer "de dire clairement que l'Ukraine a, à nos yeux, le droit à sa propre voie de développement", a affirmé la chancelière. "Les Ukrainiens doivent décider par eux-mêmes de leur destin et nous allons aider l'Ukraine" dans cette voie, a-t-elle martelé.

Après s'être emparée le mois dernier de la Crimée à l'issue d'un référendum non reconnu par l'Ukraine et les Occidentaux et avoir massé des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l'Ukraine, la Russie a désormais débuté des pressions économiques, en doublant quasiment le prix du gaz livré à son voisin.

yap/aro/ros

PLUS:hp