NOUVELLES

Swaziland: nouvelle arrestation du rédacteur en chef de The Nation et d'un avocat

09/04/2014 03:48 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

Le rédacteur en chef de The Nation, l'un des principaux magazines politiques du Swaziland, ainsi qu'un défenseur des droits de l'homme qui avaient été libérés de prison dimanche, ont été à nouveau arrêtés mercredi à la demande du chef de la police

Lundi, le juge Mumcy Dlamini avait décrété nul le mandat d'arrêt qui avait conduit à l'arrestation du journaliste, Bheki Makhubu, et de l'avocat Thulani Maseko, auteur de tribunes régulières dans le magazine, estimant qu'il n'était pas conforme à la législation.

Les deux hommes avaient été arrêtés le 18 mars et accusés d'entrave à la justice après la publication d'articles mettant en cause le fonctionnement de la justice du Swaziland.

Néanmoins mercredi, après que le chef de la police, Michael Ramobedi a déclaré ne pas reconnaître la décision du tribunal, et demandé l'arrestation, à nouveau, des deux hommes, le juge Mpendulo Simelane a lancé un mandat d'arrêt et fait procéder aux arrestations.

Les deux hommes ont été arrêtés à Mbabane.

"Bheki et Thulani ont été arrêtés à nouveau ce soir", a déclaré leur avocat Ncamiso Manana.

Les articles parus en février, à l'origine de ces emprisonnements, critiquaient la détention pendant une semaine d'un inspecteur gouvernemental qui avait stoppé le conducteur d'une voiture officielle conduisant sans les papiers requis.

L'article suggérait que l'arrestation de l'inspecteur représentait un abus d'autorité.

Les autorités avaient estimé que les articles étaient une ingérence dans la procédure judiciaire et un mandat d'arrêt avait été émis pour outrage à magistrat.

Les médias du Swaziland travaillent sous des règles très strictes qui interdisent de critiquer le roi Mswati III et son gouvernement.

str-sk/arp/jlb/jmc/de

PLUS:hp