POLITIQUE

Gouvernement Couillard: les syndicats de la fonction publique se méfient

09/04/2014 12:15 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT
CP

La victoire éclatante du Parti libéral du Québec (PLQ) ne suscite pas l'enthousiasme au sein des troupes du Secrétariat intersyndical des services publics (SISP).

Ce regroupement de trois syndicats de la fonction publique et parapublique au Québec affirme que les Libéraux ont, par le passé, effectué des privatisations, recouru à la sous-traitance et appliqué des compressions. Le SISP, qui qualifie ces mesures de « régime minceur », invite Philippe Couillard à « tourner le dos aux années Charest et à réinvestir dans les services publics ».

Le SISP rappelle que « dans leur grande majorité, les Québécois sont attachés à leurs services publics. Que ce soit en santé, en éducation ou en inspection des bâtiments, la population veut des services de qualité et accessibles pour tous. »

La direction du SISP préconise que le gouvernement de Philippe Couillard révise la fiscalité pour la rendre plus progressive et réduise les avantages fiscaux dont bénéficient les grandes entreprises.

Le SISP regroupe 270 000 membres issus de :

  • la Centrale des syndicats du Québec (CSQ);
  • le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ);
  • l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

INOLTRE SU HUFFPOST

Analyse de la campagne électorale du 5 mars au 7 avril 2014