NOUVELLES

Pakistan: 17 morts dans l'explosion d'une bombe dans un marché d'Islamabad (autorités)

09/04/2014 01:20 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

L'explosion d'une bombe en plein coeur d'un marché populaire de la capitale pakistanaise Islamabad a fait au mois 17 morts et des dizaines de blessés mercredi matin, ont annoncé des responsables.

Cette rare attaque à Islamabad, capitale généralement épargnée par les attentats qui endeuillent régulièrement le pays, n'avait pas été revendiqué dans l'immédiat.

"Nous dénombrons 17 morts et 50 blessés", dont certains grièvement, a déclaré à l'AFP Ayesha Isani, porte-parole de l'hôpital PIMS, où les victimes ont été transportées, révisant un précédent bilan de 15 morts.

Selon un journaliste de l'AFP sur place, des flaques de sang et des lambeaux de chair tapissaient ce marché à ciel ouvert du quartier excentré quadrillé par la police et les forces antiterroristes. La charge explosive a par ailleurs creusé un trou d'environ 1m50 de diamètre, selon ce témoin.

"Une bombe artisanale de 4 ou 5 kilos a explosé dans le marché au moment où étaient rassemblés environ 2.000 personnes", a déclaré Muhammad Khalid Khattak, l'inspecteur en chef de la police d'Islamabad. Selon les autorités, la bombe avait été cachée dans un carton de fruits frais.

Cette explosion intervient alors que le gouvernement d'Islamabad et les rebelles du Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), une coalition de groupes islamistes armés, se sont engagés à respecter un cessez-le-feu dans l'espoir de stimuler leurs pourparlers de paix.

Les insurgés ont prolongé la semaine dernière jusqu'au 10 avril prochain ce cessez-le-feu et demandé au gouvernement de libérer 300 de leurs partisans. "Si le gouvernement répond favorablement à nos demandes, nous convoquerons une réunion de notre conseil central pour décider de la suite des choses", avait soutenu le porte-parole de la rébellion, Shahidullah Shahid.

Une faction dissidente du TTP, le Ahrar ul-Hind, avait violé ce cessez-le-feu le mois dernier en revendiquant un assaut contre un tribunal d'Islamabad ayant fait 11 morts. Il s'agissait de l'assaut le plus meurtrier dans la capitale depuis l'attentat contre l'hôtel Marriott en 2008.

bur-gl/ros

PLUS:hp