NOUVELLES

L'Américain Alan Gross en bonne santé, selon La Havane disposée à discuter avec Washington

09/04/2014 10:35 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

L'Américain Alan Gross, arrêté à Cuba en 2009 et condamné à 15 ans de prison pour espionnage, se trouve "en bonnes conditions physiques", a affirmé mercredi le ministère cubain des Affaires étrangères en renouvelant sa proposition de "trouver une solution à sa situation".

"Nous avons reçu avec préoccupation le communiqué de presse émis le 8 avril à Washington qui affirme qu'Alan Gross +a entamé une grève de la faim la semaine dernière+", affirme une déclaration de la directrice Etats-Unis du ministère, Josefina Vidal.

Le sous-traitant du département d'Etat "Alan Gross se trouve en bonnes conditions physiques et sa santé est normale et stable", affirme le communiqué du ministère sans faire référence à une éventuelle grève de la faim.

"Le gouvernement cubain réaffirme sa disposition à trouver, avec le gouvernement américain, une solution à la situation de M. Gross, qui prenne en compte les préoccupations humanitaires de Cuba en relation aux situations des trois Cubains du +groupe des Cinq+ qui restent injustement emprisonnés aux Etats-Unis depuis plus de 15 ans", ajoute le communiqué.

La Havane réclame au quotidien la libération de ces trois agents du +groupe des Cinq+ qui ont été condamnés en 2001 à de lourdes peines de prison pour espionnage et sont considérés à Cuba comme des "héros de la lutte antiterroriste".

Deux d'entre eux ont été récemment libérés après avoir purgé des peines de 15 et 17 ans de prison.

Alan Gross, 64 ans, a été arrêté à Cuba en décembre 2009 et condamné à 15 ans de prison pour avoir introduit du matériel de transmission satellitaire interdit à Cuba.

"M. Gross a reçu un traitement digne et correct", affirme le communiqué du ministère cubain en ajoutant qu'il est "interné dans un hôpital, non parce que sa santé l'impose, mais parce qu'il lui est ainsi garanti une attention spécialisée de la part d'un personnel médical hautement qualifié".

"Il a reçu les visites de son épouse et de son avocat, avec lesquels il maintient des relations téléphoniques et électroniques régulières, ainsi qu'avec d'autres membres de sa famille et amis. Il reçoit des visites mensuelles des autorités consulaires, ainsi que de personnalités politiques et religieuses", ajoute le communiqué.

Selon un communiqué diffusé mardi à Washington par son avocat, Alan Gross a entamé la semaine dernière une grève de la faim pour "protester contre le traitement inhumain auquel il est soumis".

"Il appelle les deux pays à mettre un terme à ce supplice honteux", ajoute le communiqué de l'avocat Scott Gilbert en citant Alan Gross qui "appelle le président (Barack) Obama à s'impliquer personnellement pour me faire sortir de cette impasse".

jhd/hdz/abk

PLUS:hp