NOUVELLES

Colombie : les Farc écartent une pause dans le processus de paix pour la présidentielle

09/04/2014 12:34 EDT | Actualisé 09/06/2014 05:12 EDT

La guérilla colombienne des Farc a écarté mercredi l'idée d'une pause dans le processus de paix dans lequel elle est engagée avec le gouvernement depuis 17 mois à l'occasion de l'élection présidentielle en Colombie le 25 mai.

"Bien sûr que le processus de paix doit se poursuivre, c'est la volonté majoritaire du peuple colombien de vivre dans une Colombie en paix", a affirmé à la presse Pablo Catatumbo, un des délégués des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) aux pourparlers de La Havane.

Le président colombien Juan Manuel Santos, candidat pour un nouveau mandat de quatre ans, est le favori des sondages, suivi du centriste Enrique Peñalosa et du conservateur Oscar Ivan Zuluaga, candidat de l'ancien président et féroce adversaire du processus de paix Alvaro Uribe.

Avant la session de mercredi, les Farc ont rendu hommage au leader colombien libéral Jorge Eliécer Gaitan, dont l'assassinat à Bogota le 9 avril 1948 avait provoqué une révolte populaire passée dans l'histoire sous le nom de "Bogotazo".

Pablo Catatumbo a lu un discours prononcé par Gaitan deux mois avant sa mort dans lequel il demandait au président d'éviter que la Colombie ne soit "emportée par des rivières de sang".

"Ces paroles de Jorge Eliécer Gaitan ont tout leur sens dans la Colombie d'aujourd'hui", a commenté le délégué de la guérilla.

Gouvernement et guérilla discutent depuis novembre du trafic de drogue, troisième des six points de l'ordre du jour de leurs négociations, après des accords sur le développement rural et la participation de la guérilla à la vie politique.

L'actuel cycle de pourparlers, le 23e, doit d'achever vendredi avant une pause pour la Semaine sainte catholique.

fj-jhd/hdz/bds

PLUS:hp