NOUVELLES

Yémen: 4 morts dans une nouvelle attaque contre l'armée attribuée à Al-Qaïda

08/04/2014 03:35 EDT | Actualisé 07/06/2014 05:12 EDT

Quatre soldats ont été tués mardi dans une nouvelle attaque menée par des membres présumés d'Al-Qaïda, déguisés en policiers, contre une position de l'armée dans le sud-est du Yémen, selon un responsable de la sécurité.

Les assaillants ont attaqué à l'aube un poste de contrôle à l'entrée de Moukalla, chef-lieu de la vaste province du Hadramout où les attaques d'Al-Qaïda se sont récemment multipliées.

Deux soldats ont également été blessés dans l'attaque, selon le responsable. Les assaillants ont ensuite pénétré dans un poste de police voisin où ils ont saisi les armes des policiers, mais les ont épargnés, a-t-il indiqué.

Vendredi, huit soldats avaient été tués ainsi que quatre assaillants dans une attaque menée par des membres présumés d'Al-Qaïda contre une position militaire dans les environs de la ville d'Al-Qatn, également dans la même province.

Selon un responsable militaire qui a requis l'anonymat, Al-Qaïda s'est notamment replié sur la province semi-désertique du Hadramout où il a établi des caches et des camps d'entraînement, après avoir été délogé par l'armée de la province sudiste d'Abyane en 2012.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA), fortement implanté dans le sud du Yémen, avait revendiqué une attaque spectaculaire le 2 avril contre un QG de l'armée à Aden, la plus grande ville du sud.

L'attaque avait fait 20 morts: onze assaillants, six soldats et trois civils.

Aqpa a affirmé avoir voulu détruire un centre de commandement servant à diriger les drones américains qui prennent régulièrement pour cible ses membres au Yémen.

faw/at/feb

PLUS:hp