NOUVELLES

Transport ferroviaire problématique pour les concessionnaires automobiles

08/04/2014 05:21 EDT | Actualisé 08/06/2014 05:12 EDT

Une pénurie temporaire de wagons du CN cause bien des difficultés à des concessionnaires automobiles dans les Maritimes.

Le printemps est une période faste pour les concessionnaires automobiles, à condition bien sûr d'avoir des voitures à offrir.

La cour du concessionnaire Violette Ford à Edmundston, au Nouveau-Brunswick, est à moitié vide en ce moment. La situation est plutôt inhabituelle, selon le directeur Michel Violette.

Ces véhicules arrivent par train à Charny, au Québec. Ils sont par la suite transportés par camion jusqu'à Edmundston. Le CN n'arrive plus à répondre à la demande. « On nous dit que c'est causé par des [retards] de trains, un manque de wagons », souligne Michel Violette.

Le transport de véhicules d'ouest en est n'est pas le seul qui connaît des problèmes. À l'autoport d'Halifax, des centaines de voitures arrivées par navires sont entassées en attendant d'être livrées par train.

Le porte-parole du CN, Louis-Antoine Paquin, affirme que la situation est imputable à une demande saisonnière élevée. Il nie que cela ait un lien avec le transport des céréales dans l'ouest. Le gouvernement fédéral force les entreprises ferroviaires à transporter plus de grain sous peine de devoir payer des amendes.

Selon M. Paquin, le transport de véhicule devrait revenir à la normale à la fin du mois.

PLUS:rc